L'Actualité en Temps Réel

Me Amadou Diallo : « Depuis 12 ans, il y a eu 25 morts et personne n’est inquiété… »

Me Amadou Diallo, Président d’Amnesty International section Sénégal est presque dépassé par les événements  dans notre pays. « Nous lançons un appel aux maître des poursuites, les procureurs de la République de prendre leur responsabilité pour que des enquêtes impartiales et indépendantes soient menées afin de déterminer avec précision les causes et circonstances de décès lors des manifestations, mais ensuite d’ouvrir des enquêtes pour déterminer les auteurs  de ces tueries.

Parce qu’aujourd’hui, par rapport au cas Idrissa Goudiaby, l’impression que nous avons, c’est qu’il ya de la précipitation pour écarter dès le début, en tout cas au regard des résultats communiqués par le procureur de la République, toute responsabilité des forces de défense et de sécurité, alors que la famille dispose d’éléments qui permettent d’établir le contraire.

Ce qui explique d’ailleurs leur volonté de solliciter les services d’un autre médecin légiste pour une contre-expertise. »Pour Me Diallo, pour respecter et préserver les droits des victimes, des enquêtes dûment élaborées doivent être menées afin que les responsabilités soient situées de quelque niveau qu’elles soient.

Il ajoute que l’argument que la famille n’a pas porté plainte ne peut prospérer car  la mort d’un citoyen est un trouble à l’ordre public. Aujourd’hui depuis 12 ans, il ya eu 25 morts  dans le cadre de l’expression des libertés des citoyens et pratiquement aucune enquête n’est  arrivée à terme, s’étonne le Président d’Amnesty International Sénégal.

Assane SEYE-Senegal7