Raabi  header

Médias -Cored : le tribunal des pairs a vidé 11 affaires

0

Le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) a rendu publiques, hier, les décisions issues de son Tribunal des pairs depuis août 2021. Selon le président Mamadou Thior, 11 affaires ont été examinées et vidées et 4 décisions rendues. Liées au manquement des règles d’éthique et de déontologie, la douzaine d’affaires ont conduit à 10 blâmes, 6 avertissements et 2 relaxés. Source A, qui a été traîné devant la barre du Tribunal des pairs, dans le cadre de la couverture médiatique des dernières Locales, a été relaxé. Ce, pour avoir servi une plaidoirie sur fond de bonne foi qui n’a pas laissé indifférents les juges.

Suite au monitoring de la campagne électorale des élections du 23 janvier dernier, le Tribunal du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) a brandi des sanctions contre des groupes de presse et journalistes. Il leur reproche un manquement aux règles d’éthique et de déontologie. Au total, il y a eu 10 blâmes, 6 avertissements et 2 relaxés. Les sanctions ont ciblé 14 journalistes et 1 technicien caméraman. Seule l’affaire de la BBC a fait l’objet d’appel et la décision a été confirmée en seconde instance. 13 médias ont été concernés.

Au total, il y a eu 10 blâmes, 6 avertissements et 2 relaxés. Les sanctions ont ciblé 14 journalistes et 1 technicien caméraman

«Les quotidiens 24 Heures et Le Mandat ont été blâmés pour avoir publié le même jour, un même article qu’ils n’ont pas écrit», a annoncé le Directoire du Cored dirigé par Mamadou Thior. Selon le Tribunal des pairs, ces sanctions s’adressent aux directeurs de publication respectifs Abdoulaye Diop et Alioune Sow ainsi qu’au reporter Jules Diène qui a signé le papier dans les colonnes du journal Le Mandat. Mame Mbaye Ndiaye, qui présente le journal du matin à la Sen tv a également fait l’objet de blâme. Selon le Cored, le journaliste «est allé battre campagne sur le terrain dans la commune de Rufisque ouest.»

Quant à Lii quotidien, à travers son directeur de publication Babacar Dione, il a écopé d’un avertissement pour des «Unes qui n’en avaient que pour Abdoulaye Diouf Sarr durant les deux semaines de campagne.» Certes, le quotidien ‘’SourceA’’ a été également traîné à la barre par le Directoire du Cored pour les mêmes motifs, mais les juges du Tribunal ont été convaincus par les explications fournies par son directeur de publication Daouda Thiam. Résultat : aucune sanction n’a été prononcée par ledit Tribunal.

«Concernant la Présidentielle  en Gambie, le Tribunal des pairs du Cored a épinglé la 2STv pour avoir pris fait et cause pour le candidat président Adama Barrow»

Mamadou Thior et Cie braquent leurs radars hors frontière. En effet, «lors de la Présidentielle de 2021 en Gambie, le Tribunal des pairs du Cored a épinglé la 2STv pour avoir pris fait et cause pour le candidat président Adama Barrow», révèle le juge qui poursuit : « Les envoyés spéciaux Amadou Diaw et Seydou Sow n’ont couvert que ses meetings, ignorant totalement les autres candidats », a fait savoir le tribunal des pairs. La sentence est tombée : « ils ont reçu un blâme en compagnie du coordinateur de la rédaction Moussa Mousseu Sène pour manquement à sa responsabilité éditoriale.»

«Le Tribunal des pairs du Cored a servi un avertissement aux directeurs de publication de ‘’Vox Populi Daouda Diarra et de Kritik Pape Sarr pour le traitement médiatique du drame du Dr Falla Faye qui a tué ses trois enfants. Awa Diop Ndiaye de Walf Tv a aussi écopé d’un avertissement. »

Awa Diop Ndiaye de Walf Tv a aussi écopé d’un avertissement, suite à son émission Sortie au cours de laquelle son invité « Gaston Mbengue avait stigmatisé le candidat à la mairie de Dakar Barthélémy Dias.» Le Cored n’est pas resté insensible à la publication des images des trois enfants tués par leur père, avant de se suicider à Sacré-Cœur. «Le Tribunal des pairs du Cored a servi un avertissement à Daouda Diarra et Pape Sarr, respectivement directeurs de publication de Vox Populi  et de Kritik Pape Sarr pour le traitement médiatique du drame du Dr Falla Faye qui a tué ses trois enfants.»

Le groupe Leral.net entre avertissement et blâme

Toujours sur la liste des sanctionnés, figure le coordinateur de l’Evidence Sadio Faty qui a écopé d’un avertissement. Mame Arame Thiam, présentatrice à Leral Tv et Mohamadou Cissé, coordonnateur des rédactions du groupe Leral, ont respectivement eu un avertissement et un blâme. Ce, suite à une plainte pour diffamation de l’ancien maire de Pire Gourèye, Serigne Mboup. Le même Mohamadou Cissé sera à nouveau blâmé «avec le traitement que le site Leral. Net a réservé à l’affaire de viol présumé impliquant deux lycéens de Mbour. »

Les médias épinglés peuvent rencontrer des difficultés pour avoir accès au fonds d’appui et de développement de la presse et au quitus concernant la délivrance de la carte nationale de la presse

Les juges du Tribunal des pairs du Cored rappellent que les sanctions s’appliquent, au-delà des journalistes et techniciens, aux médias aussi. Elles sont prises en compte dans l’accès au fonds d’appui et de développement de la presse. Pour les journalistes et techniciens des médias, un blâme peut faire l’objet d’un rejet du quitus concernant la délivrance de la carte nationale de la presse. S’il agit d’un seul avertissement, il peut passer.

Senegal7 Avec Actusen.sn

Leave a comment