Meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye : Le procès démarre ce mardi

0

Le procès tant attendu par les proches de la Vice-présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), Fatoumatou Matar Ndiaye, tuée le 19 novembre 2016, va s’ouvrir enfin ce mardi 7 janvier. Son chauffeur Samba Sow, principal suspect dans ce meurtre fera face au juge de la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance (Tgi) hors classe de Dakar.
Les témoins convoqués

Les proches de la défunte ainsi que le mis en cause Samba Sow, ont régulièrement reçu leurs convocations depuis lundi 16 décembre 2019. Il s’agit notamment de la dame, Ndémou Niang, mère de la défunte, sa sœur Bineta Ndiaye dit Bolo, son fils Adama Bâ qui a été gravement blessé le présumé meurtrier.

Son chauffeur Samba Sow, principal suspect
Le 17 novembre 2016, Fatouma Matar Ndiaye a été égorgée dans sa chambre à Pikine, une localité située dans la banlieue dakaroise. Son chauffeur Samba Sow, mis aux arrêts est considéré comme le meurtrier présumé de ce crime. Il a été déféré au parquet de Dakar le lendemain du drame.
Le fils de la défunte accuse des responsables de l’Apr à Pikine
Arrêté, Samba Sow, a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés. Quelques jours après son interpellation, deux (2) versions sur le mobile de son acte ont été recueillies. Face à la presse, le fils de la défunte Adama Bâ, témoin oculaire des faits a déclaré que le « meurtre de sa mère a été commandité par des personnalités politiques membres du parti présidentiel à Pikine ».

Les audios du meurtrier entre les mains de Pape Alé Niang
Par ailleurs, dans un de ses chroniques hebdomadaire, le journaliste Pape Alé Niang a publié des éléments audio du présumé meurtrier qui dit avoir agi sous l’influence mystique d’un marabout engagé par des responsables du parti au pouvoir. En tout état de cause, la vérité sera connue ce mardi après trois (3) longues années d’attente.

senegal7 avec SENEGO

Leave a comment