Accueil Actualités Meurtres, viols et rapt d’enfants : Les ASP travaillent-ils pour...

Meurtres, viols et rapt d’enfants : Les ASP travaillent-ils pour la sécurité de proximité !

Le Chef de l’Etat Macky Sall vient de procéder à la prorogation à titre exceptionnel, de l’engagement civique des Agents à la sécurité de proximité de la promotion 2014-2018.Mais le phénomène récurrent des meurtres, viols et rapts d’enfants est tel que l’on est en droit de se demander si ces agents travaillent réellement  pour la « sécurité   de proximité ».

Tant il est vrai que le Chef de l’Etat, Macky Sall a vivement félicité tous les Agents de Sécurité de proximité (Asp), ainsi que leur encadrement administratif et technique pour le travail exceptionnel qu’ils abattent, en relation directe avec les forces de l’ordre. Mais les sénégalais se posent aussi des questions légitimes sur leur véritable travail de  sécurité de proximité. En vérité, ces Agents pour la Sécurité de proximité (‘Asp)  ressemblent plus à des « valets » des policiers et  gendarmes en toute épreuve, qu’au travail réel de proximité préventive auquel ils ont été formés. En effet dans un contexte d’insécurité criarde où la recrudescence des meurtres, viols et rapts d’enfants a pris des proportions démesurées, ces agents formés pour la sécurité de proximité ne parviennent à rien faire à titre préventif. On les voit  assurer le minimum « administratif » un peu partout dans les commissariats de police,  dans les gendarmeries, les préfectures, les gouvernances, etc. Au niveau des ronds points où les forces de défense où de sécurité procèdent au contrôle de routine des automobilistes, on les voit servir d’appoint tout court. Or dans le cadre de la sécurité de proximité, leur mission devrait s’orienter dans la « vraie proximité » consistant à prendre leurs quartiers au niveau des cités  et des hamos les plus reculés du pays, avec des moyens suffisants d’intervention pour parer à toute éventualité. Mais on a tout comme l’impression qu’ils représentent drastiquement le doublon  des forces de défense et de sécurité sur l’ensemble du territoire national. Et cerise sur le gâteau, ils n’ont aucun dispositif de défense ou d’intervention pouvant leur permettre d’intervenir là où il n’y  a point de forces de l’ordre. Nous ne saurions leur dénier  leur engagement sans faille à servir leur pays mais à y voir de près, l’on se rend compte qu’ils ne peuvent rien apporter à la « sécurité de proximité » au sens évolutif du concept. Ce qui signifie en clair qu’ils s’érigent en bons doublons de nos forces de l’ordre  sans pour autant exceller dans la « sécurité de proximité », afin d’infléchir  le phénomène des meurtres, rapts et enlèvements d’enfants si récurrents par ces temps-ci, dans notre pays !

Senegal7.com

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici