Ageroute

Mexique : manifestations dans tout le pays après des assassinats de journalistes

0

Quelques jours après le meurtre de Lourdes Maldonado, une reporter mexicaine à Tijuana, les professionnels de la presse se sont mobilisés au niveau national. Dans la plupart des villes, à travers tout le pays, les journalistes ont manifesté pour demander justice dans cette affaire et alerter sur les nombreuses menaces qui pèsent sur l’information au Mexique.

Sur la place de la mairie de Cancun, une cinquantaine de journalistes affichent des slogans et portraits de leurs collègues assassinés. Cécilia Solis se sent particulièrement concernée. Il y a un an, ce reporter indépendante a reçu dans la jambe une vraie balle tirée par un policier pendant qu’elle couvrait une manifestation. « Bien sûr, j’ai très peur. J’ai peur pour ma vie et pour la vie de mes enfants », confie-t-elle.

Au Mexique, la liberté de la presse est très précaire. Enrique Huerta, qui travaille dans un journal local, affirme que les pressions sont quotidiennes. « Au mieux, les menaces ne sont pas directes mais peuvent être déguisées. Par exemple : « Je connais le patron de ton journal. » Parfois, ils appellent les rédactions pour demander la tête des collègues pour les faire renvoyer. »

 

Se taire ou risquer sa vie

La quasi-totalité des crimes contre les journalistes restent impunis. La mort ou le silence, c’est l’amer constat d’Adriana Varillas, qui exerce le journalisme depuis vingt et un ans. « Si tu touches un sujet qui nuit à une personne et qu’elle perd le contrôle et décide que c’est une bonne idée de te tuer, elle va le faire ! Donc, certains ou certaines d’entre nous, très probablement, s’autocensurent », conclut-elle.

Le pays est l’un des plus meurtriers, selon Reporters sans frontières, classé 143e sur 180 pour la liberté de la presse. L’année dernière, sept journalistes ont été tués et plus d’une centaine depuis vingt ans, selon la commission des droits de l’homme. Lourdes Maldonado est déjà la troisième journaliste assassinée dans le pays depuis le début de l’année et la deuxième tuée à Tijuana en moins d’une semaine.

RFI avec Senegal7

 

Leave a comment