L'Actualité en Temps Réel

Mimi Touré – Diouf Sarr, l’axe de la révolte !

A l’Alliance pour la république (APR) on ne parle plus le même langage. Les sorties au vitriol de Aminata Touré sèment la zizanie. Les récentes déclarations de Diouf Sarr également lèvent un coin du voile sur les frustrations (souvent étouffées) au sein du parti présidentiel.

L’heure est à la grande mobilisation au sein de l’Alliance pour la République (APR). Macky Sall a donné son aval pour le montage des comités et la vente de 1 500 000 cartes. 2024 est en ligne de mire. Malgré les incertitudes qui planent au dessus des réelles intentions du Chef de l’état. Seulement, des notes discordantes se font de plus en plus entendre au sein des troupes marron-beige et démentent l’apparence d’unité que veut vendre Macky Sall à l’opinion. Il y’a fissure sur le mur marron beige. C’est un fait.

Mimi et l’ambition contrariée

Aminata Touré a rompu les amarres avec Macky Sall. L’ancien Premier ministre tire sur son ex mentor et postule désormais comme une opposante en interne. Celle qui élève la voix contre une troisième candidature et contre le népotisme qui, à ses yeux, gangrène le régime. Mimi Touré le sait, elle n’est pas seule et son ambition est d’être la tête de file de cette rébellion qui jusque-là se manifeste en sourdine. Mais, elle n’est plus la seule voix discordante. Sans adopter la même stratégie, Abdoulaye Diouf Sarr également se manifeste sur ce terrain.

Diouf Sarr, organise ses « amis »

Abdoulaye Diouf Sarr s’était jusque-là montrée stoïque depuis son limogeage à la tête du ministère de la santé. Désormais, il ne compte plus taire son amertume. L’ancien maire de Yoff a lancé son organisation : le mouvement des amis de Diouf Sarr au sein de l’APR. Face à ses troupes, le vice président de l’Assemblée nationale n’a pas fait dans la langue de bois. Ses cibles sont ceux qui, au sein de l’appareil, auraient œuvré pour plomber sa campagne des locales à Dakar. « Quand on a mis des saboteurs de ma campagne dans le gouvernement, je n’ai rien dit. Car j’estime que notre pays est au-dessus de tout »; a-t-il déclaré lors du lancement de son mouvement. Une pierre lancée subtilement dans le jardin du Chef de l’état. La nomination de Mame Mbaye Niang qui a eu à diriger une liste concurrente de celle de la majorité présidentielle passe mal chez l’ancien ministre de la santé. Ce dernier a toutefois tenu à jurer fidélité à Macky Sall, « je peux bien dire que si l’Apr était une entreprise, je ferai partie des actionnaires majoritaires »… Mais jusqu’où ADS sera-t-il fidèle à son Chef. La question de la candidature risque de provoquer des troubles au sein du parti au pouvoir… Wait end see.

 

M. TINE-Senegal7