L'Actualité en Temps Réel

Kédougou : 7 peines de prison et 40 relaxés pour les jeunes de Mako

Le tribunal de grande instance de Kédougou a condamné, vendredi, à 2 ans de prison, dont 3 mois ferme, 7 jeunes du village de Mako dans l’affaire liée au vandalisme des véhicules de la société minière Pettowol Mining Company (PMC) et relaxé 40 autres prévenus dans le même dossier.

Quarante-sept jeunes de Mako, dans la commune de Tomboronkoto, (Kédougou, sud-est), ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt dans le cadre de l’affaire liée au vandalisme des véhicules de la société minière Pettowol Mining Company (PMC).

Ils étaient poursuivis pour destruction de biens appartenant à autrui, association de malfaiteurs, vol en réunion et entrave dans l’exercice du travail. Ils ont été transférés à la Maison d’arrêt de Kédougou.

Ces jeunes du village de Mako avaient organisé le 13 octobre une manifestation violente pour dénoncer ‘’le recrutement illégal’’ de la société minière Pettowol Mining Company (PMC).

Ils avaient imposé un blocus sur le tronçon menant au siége de cette société minière. Des véhicules ont été incendiés et d’autres caillassés.

L’ouverture d’une enquête a permis à la brigade mobile de la gendarmerie de Kédougou d’arrêter ces jeunes du ’’Mouvement des forces vives de Mako’’.

Lors du procès, l’avocat de la partie civile a plaidé une stricte application de la loi.

Quant aux avocats de la défense, ils ont plaidé la clémence pour leurs clients.

Le tribunal de grande instance de Kédougou a finalement condamné à 2 ans de prison, dont 3 mois ferme, 7 jeunes du village de Mako et relaxé 40 autres prévenus dans le même dossier.

Les avocats de la défense ont décidé d’interjeter appel.

Avec Senegal7