Accueil Actualités Mission Alpha: la capsule Crew Dragon s’est amarrée à la station spatiale...

Mission Alpha: la capsule Crew Dragon s’est amarrée à la station spatiale internationale

La capsule Crew Dragon Endeavour de SpaceX s’est amarrée ce samedi 24 avril à la station spatiale internationale (ISS), selon des images diffusées en direct par la télévision de la NASA,relate RFI.

Les spationautes de Crew Dragon sont bien entrés dans la station spatiale internationale au terme de la longue et délicate phase d’arrimage, après un décollage et vingt-trois heures de croisière qui se sont déroulés sans aucun problème. Il en a été de même pour l’amarrage qui a eu lieu à l’heure prévue : 5h10 du matin ici, en Floride, rapporte notre envoyé spécial à Cap Canaveral, Simon Rozé.

La première étape (soft capture) a commencé à 9h08 TU à 424 kilomètres au-dessus de l’océan Indien. La deuxième étape (hard capture) a eu lieu une dizaine de minutes plus tard, avec un mécanisme verrouillant l’amarrage par une série de 12 loquets entre l’ISS et le vaisseau spatial.

Il a fallu attendre un peu, avant d’ouvrir le sas, le temps de vérifier la qualité de la connexion entre la capsule Dragon et la Station spatiale internationale, l’ISS, que cette connexion soit bien étanche. Il ne s’agit pas de perdre d’air dans l’espace !

Et quelques minutes plus tard Thomas Pesquet et ses coéquipiers ont pu pénétrer dans ce qui va être pour six mois leur logis, où ils ont été accueillis par l’équipage présent, ce qui a donné lieu à de nombreuses accolades.

« Hard Capture terminée, bienvenue à Crew-2 », a déclaré l’astronaute américain Shannon Walker, actuel commandant de l’ISS. « Merci Shannon, nous sommes heureux d’être ici, nous vous reverrons tous dans quelques minutes », a répondu le commandant d’Endeavour, l’astronaute américain Shane Kimbrough.

Ils sont désormais onze à bord, et il y a eu une petite cérémonie officielle avec les directeurs des agences spatiales concernées – américaines, européennes et japonaises – qui ont été appelés depuis leur centre de contrôle sur terre.

C’est donc formellement le début de l’expédition 65 à bord de l’ISS, pour Thomas Pesquet et ses compagnons. Une mission qui va commencer tout de même pour eux par un peu de repos, le temps de se remettre du voyage et de s’habituer au lieu, même si la plupart d’entre eux ont déjà effectué un séjour à bord, dans le passé.

Assane SEYE-Senegal7