L'Actualité en Temps Réel

Mixta : un réseau de prostitution démantelé

Nd. D. Thiaw, Nd. W. Sanaré et D. Sène  incitaient les adolescentes de la Mixa à la débauche, en leur proposant des partenaires sexuels moyennant de l’argent. Un réseau de proxénétisme a été démantelé par la Section de Recherches. Poursuivis pour les chefs de proxénétisme, détournement de mineure, incitation à la débauche et diffusion d’images à caractère pornographique, les mis en cause feront face au juge demain.

Face aux enquêteurs, la dame N. D. Thiaw, née en 2002, se disant masseuse, domiciliée à Grand Yoff, a déclaré qu’elle a loué l’appartement dans lequel elle a été interpellée en même temps que sa recrue M. Sène, à quinze mille (15.000) francs Cfa, la journée.

Elle a tenu à souligner que son bailleur en l’occurrence le nommé Diaraf Sène qui est son petit ami est au courant de son activité professionnelle dans ledit appartement. Par rapport aux faits de proxénétisme, détournement de mineure et d’incitation à la débauche à lui reprochés dans le cadre de cette procédure, elle a admis avoir recruté une demoiselle dénommée M. Sène. Mais ignorait qu’elle était mineure.

Selon ses allégations, le travail de son employée consiste à masser les clients.

Quant à M.  Sène, née en novembre 2004, à Tattaguine, elle a confirmé les déclarations de la dame Thiaw.

Nd.  W.  Sanaré, née en 1995 à Mbacké, reconnait être travailleuse du sexe. Domiciliée à la citée Mixta, elle a déclaré à l’enquête que c’est dans sa chambre qu’elle reçoit ses clients.

Fanta DIALLO BA-senegal7