Mondial 2018: l’équipe type des quarts de finale

1

Les quarts de finale se sont achevés samedi soir à 22 heures avec la victoire au bout de la nuit de la Croatie contre la Russie (2-2 a.p, 4-3 t.a.b). Il est donc l’heure de faire un premier bilan des joueurs qui ont brillé, avec ce onze type où la Belgique et la France, qui vont se rencontrer mardi soir (rencontre à suivre sur notre live commenté), sont bien représentées.

-Courtois (Belgique) : un véritable mur ! Présent dans les cages belges contre le Brésil (2-1), Thibaut Courtois a tout simplement écœuré Neymar et ses compatriotes. Toujours vigilant, le portier de Chelsea a réalisé pas moins de neuf parades sur les tirs cadrés des joueurs de Tite. Le sélectionneur de la Seleçao n’avait d’ailleurs pas manqué de revenir sur son incroyable performance, expliquant notamment qu’il était « en feu ».

- Pavard (France) : déjà choisi au poste de latéral droit dans notre équipe type des huitièmes de finale, Benjamin Pavard a réussi à conserver sa place. Brillant contre l’Argentine avec notamment un magnifique but, le joueur de Stuttgart a été très précieux dans l’aspect défensif pour les Bleus face à l’Uruguay (2-0). Moins solide en première période, le défenseur de 21 n’a ensuite rien laissé passer dans le deuxième acte.

- Varane (France) : titulaire au sein de la charnière centrale des Bleus depuis le début du Mondial, Raphaël Varane a en effet réalisé un match référence. Quatre ans après son échec face à Matt Hummels lors de la défaite contre l’Allemagne au Mondial 2015 (0-1), le défenseur du Real Madrid a montré la voie aux Tricolores d’un coup de tête imparable face à Muslera. Élu homme du match par la rédaction FM, le joueur formé au RC Lens s’est montré très serein du début à la fin. Une performance à rééditer dès mardi contre les Diables Rouges.

- Maguire (Angleterre) : contre la Suède samedi, peu de joueurs anglais sont sortis du lot, mais de son côté, Harry Maguire a fait le boulot. Dans la défense à trois mise en place par Gareth Southgate, le défenseur de 1,94m a su profiter de son envergure pour s’imposer, comme sur un corner où il a ouvert le score de la tête. Présent offensivement, le joueur de Leicester a aussi été décisif dans sa propre surface.

- Pogba (France) : le milieu de terrain français a gagné 14 duels lors de la rencontre face à la Celeste. Il a égalé le record de duels gagnés par un Tricolore depuis Bixente Lizarazu en demi-finale de la Coupe du Monde 1998 contre la Croatie. Il est aussi à l’origine du second but des Bleus grâce à sa percée au milieu de terrain. Du bon Paul Pogba.

- Kanté (France) : un véritable feu follet… Encore une fois très précieux devant l’arrière-garde tricolore, N’Golo Kanté n’a pas arrêté de courir pour couvrir la plupart du terrain et récupérer les ballons. Sans la balle au pied, le joueur de Chelsea a su se positionner intelligemment pour couper les transmissions et réduire les espaces laissés par les Bleus. Un travail de titan qui lui a encore valu plusieurs éloges.

- De Bruyne (Belgique) : aligné en attaque sur l’aile droite pour laisser Fellaini et Chadli renforcer l’entrejeu, Kevin De Bruyne n’a semble-t-il pas été gêné par ce changement de poste. Avec des passes tranchantes entre les lignes, des transversales précises et une belle vitesse, le joueur de Manchester City a fait mal aux Brésiliens au milieu. Servi sur un plateau par Lukaku, il a doublé la mise pour la Belgique d’une belle frappe croisée, avant de se monter un peu moins dans le deuxième acte.

- Modric (Croatie) : replacé devant sa défense lors du match contre la Russie, avec Rakitic à ses côtés, le numéro 10 croate a encore une fois fait le travail proprement. Lui aussi désigné meilleur joueur par la rédaction FM, le capitaine de la Croatie a eu le mérite de ne jamais rien lâcher ; véritable maître à jouer de sa formation, le Madrilène a fait preuve de sérénité, même si son tir au but a failli ressortir.

- Mbappé (France) : après son match de très haut niveau contre l’Argentine, Kylian Mbappé a été une nouvelle fois très bon en quart de finale contre l’Uruguay. Le pauvre Laxalt, sur son côté, a souffert le martyre tout au long de la première période. Un peu plus discret en seconde période, il a réussi à maîtriser ses nerfs lorsque ses adversaires ont tenté de le faire sortir du match.

- Lukaku (Belgique) : bien entouré avec De Bruyne et Hazard, Romelu Lukaku s’est régalé contre le Brésil de Tite. Puissant et rapide, l’avant-centre de Manchester United a fait vivre un enfer à l’arrière-garde brésilienne, mais aussi et surtout à Fernandinho, complètement perdu dans l’entrejeu. Sa percée sur le but de De Bruyne illustre parfaitement le tout puisqu’il a transpercé les lignes en une accélération foudroyante. Le colosse belge sera donc à suivre de près mardi côté tricolore.

- Hazard (Belgique) : élu homme du match par la rédaction FM, Eden Hazard a tout simplement illuminé la rencontre contre le Brésil. Présent plus bas sur le terrain pour aider ses partenaires, le capitaine belge a su remonter le ballon rapidement grâce sa qualité technique et ses accélérations fulgurantes. Les Brésiliens n’ont rien pu faire pour le stopper, et ce jusqu’au coup de sifflet final. Le joueur de Chelsea risque d’embêter les Bleus mardi s’il réalise la même performance.

Malick Dabo / Senegal7 avec Footmercato

Show Comments (1)