Accueil Actualités Montant de la caution des Locales «excessif» : A qui profite les...

Montant de la caution des Locales «excessif» : A qui profite les 20 millions ?

Le montant de la caution pour les élections locales du 1er décembre est connu. Pour participer à ces échéances, chaque candidat devra débourser 20 millions Fcfa (10 millions pour le scrutin municipal et 10 millions pour le scrutin départemental). C’est-à-dire 10 millions pour prétendre être maire et 10 millions pour être Président de Conseil départemental.

Selon le quotidien Source A, qui donne l’information dans sa livraison de ce jeudi, l’arrêté fixant le montant de la caution a été pris hier par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Il avait annoncé que l’arrêté ministériel fixant le montant de la caution pour les élections locales du 1er décembre devrait être rendu public au plus tard le 3 juillet prochain. Chose faite…

Point d’achoppement

Sans nul doute, le montant de la caution sera le principal point sur lequel la majorité et l’opposition ne tomberont guerre d’accord. En ce sens que cette question n’a pas été débattue en profondeur avant la sortie du décret. Ce qui, va encore soulever de vieux contentieux entre le pouvoir et l’opposition qui ne cesse d’accuser Macky Sall et son gouvernement de prendre souvent des décisions unilatérales sur la question électorale, sans au préalable de sérieuses concertations avec tous les acteurs.

Déjà,Thierno Bocoum le patron du mouvement «Agir », a annoncé la couleur sur la Rfm, ce jeudi matin. Il a laissé entendre que «le montant de la caution pour les élections Locales est excessif… » et cette préoccupation sera partagée par ses amis de l’opposition.

Et cela pourrait mettre en péril le dialogue politique, voir le dialogue national, si le pouvoir ne fait pas de concessions.

A qui profite le montant excessif ?

Sans commune mesure aux tenants du pouvoir en place. Des informations à notre possession font état de la hausse du montant de la caution, pour empêcher des candidatures fantaisistes. Qu’à cela ne tienne, force est de savoir que cela peut ragaillardir les adversaires du pourvoir qui seront eût égard à cette nouvelle donne obligés de se retrouver dans des pôles puissants, c’est-à-dire unir leurs forces pour faire face financièrement.

Et cela peut être un véritable revers de la médaille du pouvoir qui veut à tout prix éliminer certains de ses adversaires dans la gouvernance locale.

Idrissa Seck et Cie, ce sont rendus à l’évidence que leur désunion contre Macky Sall aux législatives puis à la présidentielle leur a été fatale. Car, non seulement Macky Sall a une majorité à l’Assemblée nationale, il a également remporté la présidentielle dés le premier tour.

Pour ne plus tomber dans ces travers, le montant de la caution va obliger l’opposition à faire bloc pour avoir les armes politiques nécessaires aux fins de remporter le maximum de communes. C’est de bonnes guerres…
senegal7