Accueil Actualités Mort du fils de Abdou Aziz Américain : Le film de agression,...

Mort du fils de Abdou Aziz Américain : Le film de agression, La situation s’empire à Kaolack, des « talibés » très en colère

Mort du fils de Abdou Aziz Américain : Le film de agression, La situation s’empire à Kaolack, des « talibés » très en colère
Des hommes armés, munis de coupe-coupe, de pistolet et autres armes, se sont introduits dans la maison d’un ressortissant étranger dans la commune de Kahone, dans la nuit du mardi au mercredi. Alerté par le bruit, le propriétaire de la maison Abdoul Aziz et son fils Mouhamed ont tenté de s’opposer aux assaillants. Il s’en est suivi une bagarre farouche au cours de laquelle, ils ont été grièvement blessés.

Les malfaiteurs ont ensuite emporté environ 2 millions de francs Cfa et 3000 dollars. Ils ont tiré quelques coups de feu en l’air durant leur fuite, informe Sud Fm. Les blessés quant à eux, ont été acheminés à l’hôpital El Hadji Ibrahima Niass. Malheureusement, le fils de Abdoul Aziz a succombé à ses blessures ce mercredi vers 15 h. La gendarmerie a ouvert une enquête.

Cette affaire vient exacerber le sentiment d’insécurité dans le Saloum. Elle s’est produite juste deux semaines après l’attaque des deux points de collecte d’arachide.

Le décès du jeune américain Mouhamed, suite à l’agression perpétrée par 6 malfrats à Fass Kahone dans la nuit du mercredi, a suscité une vive polémique entre des disciples de Baye Niass et les responsables du centre hospitalier régional de Kaolack.

Après la diffusion de la mauvaise nouvelle, les Medinois se sont rués vers l’hôpital. Mécontents, de la prise en charge du jeune blessé, ils ont déversé leur colère sur les responsables de la structure.

« Il y a eu de la négligence. Les deux patients sont arrivés dans cet hôpital vers 4 heures du matin, mais ce n’est finalement qu’à 11 heures que les médecins se sont penchés sur eux pour les soigner. Pendant ce temps, le jeune homme avait perdu tout son sang. Le motif de la disponibilité de l’argent a été mis en avant au détriment de la vie d’un jeune de 24 ans », a déploré Baye Makhtar Niass.

closevolume_off

« Finalement, c’est un petit fils de Baye Niass qui a donné 500 milles francs pour que les soins soient diligentés. Hélas c’était trop tard pour Mouhamed… », a martelé un disciple très en colère

Rappelons que l’incident est survenu au moment où le khalif général de Médina Baye est hors du pays, de même que son porte-parole, Cheikh Mahy Aliou Cissé qui conduit actuellement la délégation de Médina Baye à l’occasion de la conférence Internationale sur le terrorisme et l’extrémisme en Mauritanie.

SENEWEB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici