Accueil Actualités Morts des six bébés de Linguère : L’indignation à son comble !

Morts des six bébés de Linguère : L’indignation à son comble !

Ce qui détonne dans la mort des six mômes morts calcinés à l’hôpital Magatte Lô de Linguère, cest obstinément l’absence de capacité d’indignation du peuple sénégalais.

Sa capacité à ne manifester aucun remord ni indignation sur cette affaire de crime involontaire qui devrait mobiliser toute une république, tout un peuple.

Des bébés dont le seul tort est de venir difficilement au monde et d’être à la merci d’un hôpital-mouroir où les conditions de sécurité  sont à la merci de professionnels de la santé négligents et ne comprenant rien du travail de santé publique dont ils sont astreints.

C’est à l’hôpital Magatte Lô de Linguère où plusieurs mères de familles confiantes avaient enfanté et gardé leurs bébés dans l’espoir de les reprendre vivants et diagnostiqués, soignés et protégés avant de les tenir entre leurs mains et les voir grandir et entrer dans les rangs de la société.Mais hélas ces bébés obt péri  comme si de rien n’était.

L’indignation est à son comble quand la mort de ces  bébés n’aura suscité aucune réaction d’envergure nationale en termes d’indignation, de colère et de désapprobation de la façon carnavalesque dont les conditions de sécurité de nos hôpitaux sont trivialement gérées.

Sous d’autres cieux, le monde verrait ce peuple  attristé, faire une manifestation monstre pour dire plus jamais cela. Sous d’autres cieux, les mères de famille battraient le macadam, protesteraient et demanderaient que justice soit faite.

Sous d’autres cieux, ce serait le comble de voir de pareilles négligences se dérouler dans un hôpital comme Magatte Lô. Mais à la clé, l’indifférence, le cynisme et la fatalité ont eu raison de ces frêles êtres emportés par un incendie dont on chercherait timidement à situer les responsabilités dans un ton qui frise le mal sénégalais.

Pas  de syndicat des bébés pour défendre ces  petits êtres . Si le Sénégal en est arrivé à un tel degré d’indifférence face à ces crimes inexplicable, c’est que le peuple sénégalais est devenu un peuple malade mais un malade qui s’ignore et qui  est susceptible de manifester pour des broutilles mais qui se retient devant l’abominable !

L’indignation est vraiment à son comble face à la mort calcinée de ces bébés dont leur seul tort est de venir au monde et de finir dans un mouroir appelé l’hôpital Maguatte Lô de Linguère.

Assane SEYE-Senegal7