Moustapha Diakhaté à BBY, WALLU ET YAW : ‘En démocratie, il faut assumer ses propres turpitudes politiques »

L’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar à l’assemblée nationale s’est fendu d’un post, samedi, pour tirer sur les coalition Yewwi Askan Wi, Wallu et Benno.

Ce, suite à leurs protestations après le rejet partiel de leurs listes.

Selon Moustapha Diakhaté « En démocratie, il faut assumer ses propres turpitudes politiques« .

Voici, in extenso, son texte.

Au lieu de faire profil bas, raser les murs, les Coalitions Bby, Wallu et Yewwi, n’hésitent pas ameuter l’opinion publique pour tirer avantage de leurs propres turpitudes.

Si la liste proportionnelle nationale de Yewwi n’avait pas

de doublon, elle ne serait jamais partiellement invalidée par le Conseil constitutionnel.

Cette remarque est aussi valable pour Bby. C’est de sa faute si sa liste proportionnelle nationale suppléante a été rejetée.

Tout ce tohu-bohu, toutes ces fanfaronnades ne sont, en définitive, qu’une tentative malhonnête de camoufler le manque de rigueur de ces coalitions dans la confection de leurs listes de candidatures.

Manifestement, au Sénégal certaines élites politiques, certaine société civile rentière de la tension comme certains chiens de gardes des média, ont de sérieux problèmes avec la vérité et le respect de la Loi.

La prime de la turpitude est une revendication malhonnête, inacceptable et dangereuse.

Elle fait courir au Sénégal un grand péril. Et pour cause…

Vive le Sénégal !

Vive la République !