Ngadiaga: Les travailleurs de Fortesa très en colère après 5 mois sans salaire

C’est dans une colère noire que les travailleurs de fortesa ont tenu un sit-in à l’intérieur de l’usine pour dénoncer le malaise qu’ils vivent. En effet ces travailleurs sont restés 5 mois sans salaire.

« Nous sommes resté 5 mois sans être payés. Le seul mois où nous étions payés, les banques ont tout pris, la plupart d’entre nous sont rentrés chez eux avec zéro franc », déplore le porte parole des travailleurs, Samba Mbengue. Ce dernier de se désoler:  » du traitement salarial à la prise en charge médicale en passant par les non cotisations à la caisse de sécurité sociale et à l’Ipres, rien n’est respecté ».

En dépit de la crise occasionnée par l’incendie d’un puits de gaz fin décembre 2020, la production se déroule parfaitement, soutiennent les travailleurs. Elle est estimée à plus d’une centaine de millions. Ce qui couvre largement la masse salariale, selon eux.

A deux jours de la fête de l’Aid El Fitr, les travailleurs réclament avec insistance leur salaire. Ils espèrent que le gouvernement va réagir dans les plus bref délais. Ces travailleurs déplorent par ailleurs, l’absence du ministre du pétrole et des énergies qui ne s’est pas enquise de leur situation alors s’était dépêchée de se rendre sur les lieu du sinistre quand un puits de gaz de la société Fortesa a pris feu.

Début avril, 60 travailleurs de cette usine avaient été envoyés en chômage technique. La compagnie gazière évoquait la lourdeur des charges financières de l’incendie du puits de gaz de Ngadiaga.

A.K.C – Senegal7