Accueil Actualités Niger : Mahamadou Issoufou a déjà désigné son dauphin

Niger : Mahamadou Issoufou a déjà désigné son dauphin

Mahamadou Issoufou Niger Sahel

Comme le prévoit la constitution de son pays, le président du Niger Mahamadou Issoufou ne se présentera aux élections du pays prévu en 2021. Pour faire taire à ses détracteurs, qui lui reprochent d’avoir sacrifié le développement économique au profit des dépenses sécuritaires, il oppose un bilan positif dont il s’enorgueillie. Une situation totalement atypique sur le coltinent, qui interdit au futur sortant tout retour en arrière, mais qui présente aussi le risque de voir une sorte de dyarchie s’installer à la tête de l’État. Est-ce le cas ?Apparemment non. Issoufou et son dauphin, le ministre de l’intérieur Mohamed Bazoum, qui appartiennent depuis trente ans à la même fratrie politique, se connaissent trop bien pour laisser le moindre grain de sable gripper le scénario qu’ils ont échafaudé ensemble. Ni l’un ni l’autre n’y aurait aucun intérêt. Par conséquent, le président n’hésite pas à mettre en scène cette nouvelle configuration. C’est accompagné du seul Bazoum et son épouse que le couple présidentiel s’est rendu à Tahoua, à 600 km à l’Est de Niamey, c’était lors de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du pays. Selon nos confrères de « Jeune Afrique », Mahamadou Issoufou âgé de 67ans, parle de cette transition entre deux présidents démocratiquement élus que les électeurs nigériens en avalisent le synopsis dans un pays où l’obsession sécuritaire est omniprésente d’éconmie,de social et de démographie alors que le Niger place dans le pétrole l’espoir de s’extraire un jour de la queue du peloton les plus pauvres du monde.

El Hadji Mamadou Djigal,Senegal7