L'Actualité en Temps Réel
xbet bannière

Nigeria: plus de 140 civils tués par des bandits à moto dans le nord-ouest

0
Premierbet
Le massacre a été perpétré entre mercredi et jeudi dans l’État de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigeria. La tuerie pourrait avoir été motivée par la répression accrue de l’armée nigériane contre les bandits dans le nord-ouest du pays.
Plusieurs villageois et un chef de village ayant participé aux funérailles témoignent auprès de l’Agence France-Presse de l’ampleur du massacre : 140 à 150 civils tués en moins de deux jours. Les bandits armés, racontent-ils, ont fait irruption par centaines à moto dans une dizaine de villages des districts d’Anka et de Bukkuyum. Débordant totalement les milices d’autodéfense, ils se sont mis à « tirer à vue » sur les habitants, mais aussi à piller et à incendier les bâtiments. Ils auraient aussi emporté 2 000 têtes de bétail.

Mercredi, les autorités fédérales ont officiellement modifié la qualification de ces bandits en « terroristes ». Une façon de pouvoir durcir les sanctions contre ces criminels qui sévissent depuis des années dans le nord-ouest du Nigeria, mais qui pratiquent aussi depuis 2020 l’enlèvement des écoliers.

L’armée nigériane, qui est également confrontée aux jihadistes de Boko Haram dans le nord-est du pays et aux séparatistes armés dans le sud-est, déclare avoir secouru près de 500 civils kidnappés, avoir tué plus de 500 bandits et en avoir arrêté près de 400 dans le nord-ouest du Nigeria, en un an et demi. Une répression militaire accrue qui pourrait avoir motivé la tuerie de cette semaine.

Senegal7 Avec Rfi

 
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.