Accueil Actualités Non à la violence contre la presse, oui au respect de...

Non à la violence contre la presse, oui au respect de la loi par tous. (Par Damel Meissa Fall)

Quels que soient les griefs que puisse avoir un citoyen à l’égard d’un journaliste ou d’un organe, nous tenons à rappeler l’obligation pour tout un chacun de respecter la liberté de la presse, l’intégrité physique des acteurs du secteur et leurs outils de travail. Surtout, nous rappelons que nul citoyen, et sous quelque prétexte que ce soit, n’a le droit de se faire justice soi-même. Autrement, nous tombons dans la barbarie, ce que nous ne souhaitons pas pour notre pays.

DONC C’EST SANS RÉSERVE QUE NOUS CONDAMNONS LE SACCAGE DES LOCAUX ET DU MATÉRIEL DU QUOTIDIEN LES ÉCHOS. AUSSI NOUS MILITONS POUR UNE APPLICATION DE LA LOI ET DANS TOUTE SA RIGUEUR.

Ceci étant, aussi bien nous appelons nos compatriotes à la tempérance et au respect de la loi, aussi bien nous exhortons les acteurs de la presse à en faire autant, pour préserver ce qui nous unit, à savoir notre si cher Sénégal.

Damel Maïssa FALL
Président de Sunu Naatangué Réew

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici