L'Actualité en Temps Réel

Non respect de la parité : La Cour suprême annule le bureau municipal de Fatick

La commune de Fatick devra choisir un nouveau conseil municipal. Ainsi en a décidé la Cour suprême. La juridiction supérieure a estimé que le bureau municipal installé à l’issue des dernières locales du 23 janvier n’a pas respecté la loi sur la parité, renseigne Seneweb.
En effet la Cour suprême qui a statué ce jeudi dans son arrêté n°47 du 27 octobre 2022 a cassé le bureau municipal de Fatick pour violation de la loi sur la parité.  Ainsi, une nouvelle élection des adjoints devra être organisée dans les jours à venir.

La Cour suprême donne ainsi raison à la  coalition Yewwi Askan Wi (YAW) qui avait introduit ce recours.. Ceci, au motif d’invalider le bureau municipal de Fatick dont l’élection «a violé la loi sur la parité». Le verdict est sans appel: les requérants ont obtenu gain de gain. L’annulation a été prononcée.

Selon des informations reçues, le Président Abdoulaye Ndiaye de la Cour suprême, qui a eu un contretemps, ce jour, signera l’arrêté lundi prochain.

Les membres de la coalition «And Nawlé» et ceux de Yewwi Askan Wi (YAW) de Fatick avaient fustigé le mode d’élection du nouveau bureau municipal. Finalement, seuls les derniers nommés ont introduit la requête pour casser ledit bureau.

Il faut signaler que pour la composition du bureau municipal, il y avait comme président le maire Matar Bâ avec comme premier adjoint Birame Faye. Les autres adjoints étaient respectivement Aïssatou Diouf, Dada Fall (un homme) et Ndèye Khady Diamé.

Senegal7