L'Actualité en Temps Réel

Réponse à Ibrahima Sène : Les rats quittent le navire en premier ! (Par Ibrahima Baba SALL)

Les rats quittent le navire quand ils sentent qu’il va couler.
Cette triste réalité ramenée dans le contexte politique sénégalais nous donne une claire idée du comportement de certains soi-disant alliés qui, au vu des résultats des dernières élections locales et législatives qui ont vu la Coalition Benno Bokk Yakaar y avoir des fortunes diverses avec des contre-performances réalisées dans certaines grandes villes comme Dakar, Thiès, Ziguinchor, St-Louis, croient, à tort heureusement, que le navire Benno Bokk Yakaar est en train de couler.

Détrompez-vous !

En effet, tous ceux qui pensaient que les événements de mars 2021 allaient sonner le glas du régime du Président Macky Sall qu’ils disaient finissant n’auront pas mis trop de temps pour déchanter au regard des brillants résultats obtenus aux élections municipales et territoriales du 23 janvier 2022 qui ont vu BBY remporter les élections.

Même si on a noté une tendance baissière aux législatives du 31 juillet 2022, notre coalition Benno Bokk Yaakaar reste toujours majoritaire.

Rappelons que pour ces élections, le Président Macky SALL n’était pas candidat. Par voie de conséquence les contre-performances peuvent trouver une explication dans le choix des personnes investies qui n’ont pas suffisamment fait le travail qu’il fallait pour prétendre bénéficier du vote de leurs concitoyens.

C’est dans ce contexte que certains opportunistes, voulant se faire une nouvelle virginité politique, étalent leurs frustrations pour n’avoir pas été élus ou nommés et élèvent déjà la voix pour faire entendre leurs cris d’orfraie pour s’attirer la sympathie des Sénégalais.
Dans ce lot, on peut citer M. Ibrahima Sène du PIT qui, dans une récente sortie, s’est attaqué à ceux qui pensent et exigent au Président Macky Sall de présenter sa candidature pour la présidentielle de 2024.

Le faux alibi qu’il tente de nous faire gober c’est de « sauver le Président Macky SALL » qu’il dit être l’ « objet de fortes pressions de la part de certains cadres de son parti, l’APR, pour l’obliger à solliciter son investiture à la présidentielle de février 2024 ».

Évidemment ce prétexte est un gros mensonge cousu de fil flanc, car il sait mieux que quiconque, lui Ibrahima Sène, à qui le Président a accordé tous les privilèges, non pas pour ses compétences ou encore moins sa représentativité politique pour quelqu’un qui n’est même pas en mesure de compter sur l’appui de sa famille, sa fille Léna Sène n’avait-elle pas soutenu la candidature du Président Idrissa Seck à la Présidentielle de 2012 en étant même sa Directrice de campagne, que personne, je dis bien personne n’ose faire pression sur le Président Macky SALL pour quoi que ce soit.

Le dire ou simplement le penser est un manque de respect notoire au Chef incontesté de la Coalition Benno Bokk Yakaar.

Tous ceux qui se sont exprimés sur la question du mandat ont simplement donné leur avis motivé sur la possibilité pour le Président Macky SALL de prétendre, non à une troisième candidature, mais à un second mandat de cinq comme le dit si bien l’article 27 de notre Charte fondamentale :

« Le mandat du Président de la République est de cinq ans.

Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs. »

Si vous voulez faire l’oiseau de mauvais augure en prédisant le chaos pour le pays, une fois que le Président Macky SALL sera investi par sa Coalition, vous êtes libre.

Mais dis donc comment l’investiture du Président Macky Sall qui est une demande sociale pour l’achèvement des excellentes réalisations qu’il a commencées pour notre cher pays peut-elle être une menace pour la stabilité du Sénégal ?

Pourquoi diable voulez-vous ôter le droit à ceux qui croient que le Président a le droit de se présenter à un second mandat de cinq ans de le manifester alors que vous manifestez publiquement votre opinion ?

Comme vous le dites, le Président Macky SALL, toujours fidèle à ses principes, a dit clairement qu’il ne veut pas se prononcer maintenant sur la question du candidat de la majorité présidentielle, étant donné que ce n’est pas le moment.

Alors quand le moment arrivera, il dira clairement à sa majorité et au peuple Sénégalais quel est son choix !
En attendant, cessez de jouer aux courageux, avec vos attitudes de traitres qui consistent à faire les yeux doux à une certaine opposition que vous feignez fustiger. Nous ne sommes pas fous !

Vous n’êtes pas plus républicains et démocrates que nous autres.

Si vous pensez que le navire va couler, alors en bon rat que vous avez toujours été, quittez ! On le sait bien, « les rats quittent toujours le navire en premier ».

Mais soyez moins incrédule, le navire arrivera à bon port en 2024 avec l’appui du Seigneur de ce monde avec son commandant de bord le Président Macky Sall.

A bon entendeur ! Salut !

Député Maire de Bakel.