Accueil Actualités Nouvel ordre mondial : Et si le Covid-19 plaide en faveur de...

Nouvel ordre mondial : Et si le Covid-19 plaide en faveur de l’Afrique

coronavirus,infectés

La géologique mondiale va sans nul doute connaitre un nouvel ordre. Aujourd’hui, un minuscule virus a montré les limites de l‘Europe, de l’Asie et en grande partie de la première puissance économique du monde, en l’occurrence les Etats-Unis. Et touchons du bois en Afrique !

«Au moment où le monde craint, s’inquiète et cherche une porte de sortie des ténèbres de la pandémie du Covid 19, il peut paraître mal venu de nourrir un fol espoir sur l’avenir de l’Humanité. Pourtant, c’est maintenant, ou peut-être jamais ! L’Afrique, tout particulièrement, doit saisir l’opportunité du jour d’après le Covid 19, pour s’orienter vers une meilleure protection du capital humain, une plus grande autonomie, à travers la transformation des ressources naturelles et une autre façon de gouverner», a soutenu dans une contribution, Boubacar CAMARA, Citoyen africain du Sénégal.

A l’inverse dit-il «de la crise de 2008, pendant laquelle le système bancaire avait pollué l’économie réelle obligeant les Etats à voler à son secours, dans la crise du Covid 19, c’est l’économie réelle fortement impactée par la pandémie qui pollue le système économique entier et oblige les banques et autres institutions financières à venir en aide aux Etats bigrement dépassés, malgré l’apparence. Dans ces conditions, il est logique de maintenir en vie l’entreprise en se substituant, même artificiellement, au système de production des biens et services».

Un changement de cap

«Bien évidemment, le premier test des Etats et gouvernements africains est de traverser debout cette crise inattendue sans être emportés par la vague de contestations qu’elle engendre nécessairement de la part des populations déjà économiquement et socialement confinés dans la difficulté chronique de survie. L’impérieuse nécessité d’évaluer la crise du Covid 19 ne devrait pas perdre de vue trois grandes leçons. D’abord, il est désormais évident que pour continuer à prospérer, il convient de veiller à la protection du capital humain.

Ensuite, dans un contexte de mondialisation, la fermeture des frontières interpelle davantage l’Afrique sur sa dépendance chronique de la production étrangère et d’une répartition des richesses qui laisse en rade des générations futures. Enfin, la façon de gouverner a révélé une surprenante vulnérabilité en matière de prévention, d’anticipation, de transparence et d’aptitude à recourir aux outils modernes de la technologie », a écrit Mr Camara.

Le plaidoyer du Président Macky Sall

Le président de la République, Macky Sall, a plaidé pour l’avènement d’un nouvel ordre mondial mettant l’humain et l’humanité «au cœur des relations internationales».

«Il est temps de travailler ensemble à l’avènement d’un nouvel ordre mondial qui met l’humain et l’humanité au cœur des relations internationales», a-t-il écrit en guest éditorial du quotiodien national Le Soleil.

Le chef de l’Etat, dont l’article est paru dans la rubrique «L’Afrique et le monde face au Covid-19 : point de vue d’un africain», a fait une réflexion sur la pandémie et les perspectives sur le continent africain.

«Il est temps de considérer les questions de santé publique au même titre que la paix, la sécurité, l’environnement, la lutte contre le terrorisme et autres criminalités transfrontalières», a-t-il estimé.

Il affirme que le nouvel ordre mondial qu’il souhaite suppose une «confiance mutuelle et une volonté sincère de coopérer autour de questions d’intérêts communs et de valeurs partagés, dans le respect des différences et des diversités».

Ramené aux questions planétaires de santé publique, Macky Sall pense que ce nouvel ordre mondial devra exclure toute forme de discrimination, de stigmatisation et de préjugés, en particulier envers l’Afrique.

«L’Afrique, berceau de l’humanité et terre de veille civilisation, n’est pas un no man’s land. Elle ne saurait non plus, s’offrir comme terre de cobayes. Exit également les scénarios catastrophiques qui s’évertuent à dessiner un futur d’apocalypse pour le continent. Ce continent a subi des épreuves autrement plus périlleuses et plus cruelles. Il est resté résilient et tient plus que jamais débout», a lancé Macky Sall.

Le Chef de l’Etat a demandé de tirer les leçons de la crise en mettant en commun les moyens et les intelligences pour faire face dans un même élan de solidarité humaine à la pandémie à coronavirus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici