L'Actualité en Temps Réel

Obélisque-Présentation de « Solutions » : La grande Offensive de Sonko sur le Macky

1

Ce dimanche, le  leader de Pastef a procédé à la présentation de son livre « Solutions » à la place de l’Obélisque qui aura refusé du monde. Ainsi en marge de cette rencontre,  le député de Pastef est passé à l’offensive. Selon lui, «Ce que l’armée n’a pas permis à Diouf et Wade, qu’elle le ne permette pas à Macky Sall. Que si tout se passe bien, Macky n’ira même pas au second tour ».

Ousmane Sonko, le leader de Pastef a procédé, ce dimanche à la place de l’Obélisque, à la présentation de son livre « Solutions ».Un avant-goût du programme fondamental du parti Pastef en perspectives de la prochaine présidentielle. Venus de tous les coins du pays, militants, responsables et sympathisants du parti de Sonko ont rehaussé de leur présence cette auguste rencontre. Occasion qui aura permis au député de Pastef de déclarer sa candidature à la prochaine présidentielle, mais aussi et surtout, de mettre en garde le Président sortant Macky Sall. Il a tenu à lancer un appel pressant aux forces de sécurité et de défense du pays sur le forcing que le candidat de Benno s’apprêterait à faire. «Je lance un appel aux forces de l’ordre: ce qu’ils n’ont pas permis à Diouf et à Wade, qu’ils ne le permettent pas à Macky Sall. Car, de sources sûres, durant cette élection, ce qu’il veut faire, c’est de déclarer sa victoire à 54% et instaurer le couvre-feu. Que l’armée ne l’accepte pas et que la gendarmerie ne l’accepte pas. Car ils font partie du peuple», a souligné l’ancien agent de la Direction générale des impôts et domaines. Très en verve et dopé par la forte présence de ses militants et responsables galvanisés à tout va, Sonko en a profité pour mettre en garde Macky Sall et son gouvernement : «Voler l’élection ne passera pas», prévient-il. Au peuple sénégalais, Ousmane Sonko rappelle que le pays est «à un moment historique», puisque «nous ne sommes jamais aussi proches de nous débarrasser d’un système dont le pays a tant souffert.»

Assane SEYE-Senegal7

 

 

Afficher les commentaires(1)