Accueil Actualités Officiel : Santiago Solari reste l’entraîneur du Real Madrid

Officiel : Santiago Solari reste l’entraîneur du Real Madrid

Santiago Solari
Santiago Solari

L’Argentin Santiago Solari, jusque-là entraîneur intérimaire du Real Madrid, a été confirmé durablement dans ses fonctions par le club merengue qui a fait homologuer lundi son contrat par les instances, a déclaré à l’AFP la fédération espagnole (RFEF).

« Tout est en ordre. Le Real Madrid s’est occupé de son contrat et il n’y a pas de problème« , a dit la RFEF dans un courrier électronique. L’intérim de Solari (42 ans), ancien technicien de la réserve nommé fin octobre, ne pouvait excéder 14 jours selon les règlements de la RFEF.

Cela met fin aux diverses rumeurs dont notamment celle qui envoyait Roberto Martinez, l’actuel coach espagnol des Diables rouges, à Bernabeu.

Sous les ordres de Solari, les Madrilènes ont disputé 4 rencontres. Bilan : 4 victoires.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour le portier belge Thibaut Courtois qui, depuis que Solari a repris les fonctions de Julen Lopetegui, est titulaire aussi bien en championnat qu’en Ligue des Champions.

Façon Zidane

La communication bienveillante de l’Argentin fonctionne bien dans l’environnement hautement inflammable du Real, alors que son éphémère prédécesseur Julen Lopetegui paraissait cassant et renfrogné en conférence de presse.

Et au-delà du vocabulaire choisi (« jouer avec une grosse paire de c…« ) qui ne ressemble pas à cet homme très cultivé, Solari a su doser ses déclarations: soit pour protéger la pépite brésilienne Vinicius, soit pour piquer la star galloise Gareth Bale.

Sa gestion du groupe semble d’ailleurs habile, façon Zidane, avec plus de diplomatie que de poigne. Habitué à travailler avec les jeunes du Real sur le banc de la réserve (2016-2018), le technicien argentin s’est signalé en faisant confiance aux jeunes latéraux Sergio Reguilon et Alvaro Odriozola.

Quant à Vinicius (18 ans), il symbolise le changement d’atmosphère à Madrid: recruté pour 45 M EUR mais cantonné à la réserve sous Lopetegui, il a connu sa première titularisation avec Solari, a marqué un but et délivré deux passes décisives.

Reste à savoir si l’Argentin, 13e entraîneur nommé par le président Florentino Pérez, pourra tenir durablement sur le banc éjectable du Real. « C’est un poste qui implique de grandes responsabilités, évidemment, que ce soit pour un jour, une demi-heure ou une semaine. Mais ce n’est pas nouveau pour moi, j’ai passé 11 ans dans ce club, à divers postes« , a-t-il rappelé la semaine dernière.

Le premier défi de Solari devrait être de conserver le titre de champion du monde des clubs, remis en jeu par les Madrilènes le mois prochain aux Emirats arabes unis (12-22 décembre).

RTBF SPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici