L'Actualité en Temps Réel

Organisation CAN 2025 : La bataille entre l’Algérie et le Maroc a déjà débuté

La CAF a retiré l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée, jugée insuffisamment prête pour accueillir l’épreuve. L’appel à candidature lancé, l’Algérie se serait déjà positionner. Mais les prémices d’une bataille Maroc-Algérie pour l’organisation de la Can 2025 ont déjà commencé à pleuvoir entre les deux pays «ennemis» par presse interposée.

Officiellement candidate à l’organisation de la CAN 2025, l’Algérie pourrait voir sa candidature être fragilisée par le président de la Fédération marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, à en croire une frange de la presse algérienne.

L’Algérie accuse Fouzi Lekjaa

La rivalité croissante entre l’Algérie et le Maroc sur le plan politique pourrait encore une fois se déplacer sur le plan sportif. Suite au retrait de l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée, l’Algérie s’est portée officiellement candidate à l’organisation du tournoi le plus prestigieux de football du continent.

Au-delà de la candidature de l’Algérie, le Sénégal ou encore le Maroc pourront également dans les prochains jours officialiser leurs candidatures pour l’organisation du tournoi.

Mais si une candidature doit poser problème à l’Algérie, c’est bel et bien celle de sa voisine, le Royaume Chérifien avec qui Alger a rompu ses relations diplomatiques depuis août 2021.

Eh bien alors même que le Maroc n’a pas encore déposé sa candidature au niveau de la CAF, on croit dur comme fer au niveau de l’opinion publique marocaine que le tout puissant président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, par ailleurs Trésorier Général du bureau exécutif de la CAF, pèsera de tout son poids pour faire capoter la candidature de la nation algérienne.

La presse algérienne estime que leur pays pourrait perdre seulement à cause du jeu des couloirs dans lequel excelle Fouzi Lekjaa ainsi que du puissant lobbying marocain au sein de l’instance dirigeante du football africain.

La presse marocaine contre-attaque

Du côté de la presse marocaine, on prend naturellement la défense du président de la FRMF. Pour le site d’information 360 Sport, la candidature du voisin de l’est est déjà bien fragile.

Le site évoque un chapelet d’éléments qui ne militent pas en faveur d’une quelconque réussite de la candidature algérienne pour l’organisation de la CAN 2025. Manque d’infrastructures adéquates, fiascos organisationnels à répétition, espace aérien fermé au Maroc, insécurité, sont entre autres les imperfections de cette candidature.

« Une possible défaite dans cette course à la CAN ne serait donc en aucun cas due au manque d’infrastructures dont souffre affreusement le pays et à une incompétence chronique dans l’organisation de grands événements.

Avant la sortie de terre des stades d’Oran et de Baraki (Alger), l’Algérie n’arrivait même pas à fournir un stade digne de ce nom à son équipe nationale qui jouait ses matchs officiels dans le champ de patate du stade Mustapha Tchaker », souligne le site marocain.

Le duel entre les deux nations voisines ennemies pour l’obtention de cette organisation de la CAN 2025 s’annonce âpre et ardu.

Wiwsport avec Senegal7