Accueil Actualités Ousmane Sonko : « Mon livre n’ambitionne pas d’être un cours de...

Ousmane Sonko : « Mon livre n’ambitionne pas d’être un cours de géologie… »

L’ouvrage d’Ousmane (Pétrole et Gaz, Chronique d’une spoliation) est loin d’être un cours de géologie selon son auteur mais bien une balise offerte aux Sénégalais en ce qui concerne la spoliation de leurs ressources naturelles. Le mot spoliation en toile de rond justifie largement la portée d’une œuvre qui alerte, explicite et propose des esquisses de solutions qui pourraient à terme sortir le Sénégal du gouffre dont il est empêtré par les multinationales du pétrole.
L’auteur de « Pétrole et Gaz, Chronique d’une spoliation » est loin d’être un spécialiste de la géologie encore moins un magicien susceptible par un tour de passe-passe de résoudre l’équation de l’exploration et de l’exploitation du pétrole de son pays. Loin s’en faut. La modestie et le réalisme citoyen étant par ailleurs le soubassement de cet ouvrage, l’auteur se donne tout simplement comme mission de se hisser au-dessus de la contingence pour dire haut ce que les Sénégalais peinent à murmurer tout bas. Surtout qu’il s’agisse de l’or noir, le nerf de la guerre du développement des temps modernes. Le mot spoliation dont ce livre pouvait se résumer où faire l’objet de thématisme dénonce des errements dont seraient victimes les pouvoirs publics relativement à la signature de contrats de recherche et de partage de production (CRPP) avec des multinationales voraces. Et les exemples de plusieurs pays qui étaient sur la même ligne de départ que le Sénégal en matière de découvertes de ressources pétrolières et gazières restent aujourd’hui patents. Plusieurs pays en comparaison ont fini par échapper à l’hégémonie de ces multinationales susceptibles d’engranger tout le pétrole d’un pays comme le Sénégal pour la bonne et simple raison que les plateformes pétrolières ou les techniques avancées d’exploration ne seraient guère à la porté des pays à économie faible. Et comme le temps est un bon juge, la BBC est venue légitimer un ouvrage qui n’a pas encore livré tous les secrets de sa portée contingente.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici