L'Actualité en Temps Réel

Ouverture marathon budgétaire : Les députés de Wallu réclament Amadou Ba devant l’hémicycle

A la veille de l’ouverture du marathon budgétaire prévu la semaine prochaine, les députés de la coalition Wallu Sénégal réclament le Premier ministre devant l’hémicycle. Ces parlementaires qui étaient en séminaire demandent à Amadou Ba de faire, au préalable, sa déclaration de politique générale qui oriente son programme socio-économique pour l’année à venir.

Selon les libéraux regroupés autour du Groupe parlementaire « Liberté et Démocratie et Changement », aucune mesure pertinente n’est envisageable pour s’attaquer à l’augmentation fulgurante des prix de denrées de premières nécessité.

« Ce qu’aujourd’hui, les députés ne comprennent pas, c’est que nous avons un Premier ministre qui a été nommé par le président de la République. Ce Premier ministre devrait, comme le stipule la Constitution à son article 55, se présenter devant l’Assemblée nationale  pour un vote de confiance. Donc, on ne peut pas comprendre qu’on puisse débattre des orientations de l’année prochaine sans que le Premier ministre, lui-même, venir demander la confiance des députés« , a pesté sur Iradio, le Vice-président de la Commission communication du directoire de campagne du Parti démocratique sénégalais.

Macky Sall inviter à envoyer son Premier ministre devant la Parlement 

Abdou Thiam estime que le chef du gouvernement est en train de fuir sa responsabilité. Toute chose « inacceptable« . Le Parti démocratique sénégalais (Pds) « exige » et demande au Président de la République de demander au Premier ministre Amadou Ba de se présenter.

Un endettement de plus de 15 mille milliards de F Cfa

« Nous le savons, Amadou Ba est en train de fuir le débat parce qu’aujourd’hui les Finances publiques ont beaucoup de problèmes avec un endettement de inhabituel. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 15000 milliards de dettes qui représentent au moins 75 % du PIB« , a notamment fait savoir M. Thiam.

La peur de Amadou Ba de faire face aux députés 

Et d’ajouter le Premier ministre qui a peur d’assumer ses responsabilités « parce que l’Etat des Finances du Sénégal aujourd’hui a été une bonne partie de sa faute. »

Birama Thior – Senegal7