Parcelles Assainies : Un Nigérian tente de violer une adolescente en pleine rue

0

Bien connu des fichiers de la police, J. Ikeme, 31 ans, a été envoyé à l’hôtel zéro étoile de Rebeuss, le 7 octobre 2021.

Le jour de son arrestation, le ressortissant Nigérian voulait abuser sexuellement d’une adolescente en pleine rue.

Après avoir baissé son pantalon, il exhibe son sexe devant sa victime, puis l’invite à une partie de plaisir en ces termes : « Viens ici, da nga rafet, da nga neex (Tu es belle et séduisante) ».

Ayant pris peur, la fille prend ses jambes à cou et le dénonce à un passant.

Interpellé par les riverains, le délinquant sexuel présumé a été conduit au commissariat des Parcelles Assainies.

Poursuivi pour attentat à la pudeur sans violence sur une mineure de moins de 13 ans, il clame son innocence devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Selon Rewmi Quotidien qui donne l’information dans sa parution de ce lundi, le mis en cause allègue qu’il se rendait à la messe.

C’est sur ces entrefaites qu’un groupe d’individus l’a interpellé.

« Ils me posaient des questions en wolof que je ne comprenais pas. Ils m’ont ensuite conduit derrière l’église des Parcelles Assainies. Sur place, ils m’ont accusé d’avoir montré mon sexe à la plaignante que je venais de voir pour la première fois », a-t-il avancé

Selon la représentante du Ministère public, le prévenu avait dit aux enquêteurs qu’il a été contacté par un ami qui lui a dit de venir à l’église.

Alors que l’exploitation de son portable a permis de constater qu’il n’avait pas reçu d’appel le jour des faits.

Après avoir noté des incohérences dans ses propos, la parquetière a requis deux ans d’emprisonnement ferme.

Un réquisitoire qui a mis le comparant dans tous ses états.

« Je n’ai rien fait pour mériter une telle condamnation », a-t-il dit à la présidente du tribunal qui a fixé son délibéré au 23 décembre prochain.

Leave a comment