Accueil Actualités Pds-Sonko-Khalifa : Un trio à l’assaut du «Macky»

Pds-Sonko-Khalifa : Un trio à l’assaut du «Macky»

Au moment où le Président Macky Sall noue des alliances politiques tous azimuts pour toujours rester aux abords du pouvoir, l’opposition politique est en train de surpasser la tempête provoquée en son sein par le ralliement au camp du pouvoir de l’ancien candidat de la coalition Idy2019. Il s’agit de contrecarrer les ambitions du camp présidentiel. Si, déjà, entre Ousmane Sonko et Khalifa Sall, l’alliance politique est en bonne voie, le Pds va bientôt entrer en lice pour mener le combat. Le mouvement citoyen «Geum sa bopp» n’est pas aussi écarté.

Une alliance électorale pas des moindres

Macky Sall doit se rendre à l’évidence que la tâche ne lui sera pas facile aux prochaines joutes électorales, lui est en train de mettre en place une grande coalition qui doit rester au pouvoir à l’horizon 2035.

Pour le contrecarrer, les états-majors politiques, notamment les partis d’opposition, semblent plutôt à fond dans les manœuvres politiques en perspective de ces prochaines échéances électorales. Du côté de Taxawu Sénégal, même si rien de concret n’est pour le moment ficelé par les leaders, l’alliance Khalifa Ababacar Sall-Ousmane Sonko suscite déjà un grand espoir. Tant elle semble en mesure de bousculer le leadership de la majorité dans les villes et autres collectivités locales.

Pour cela, l’opposition en est ordre de bataille. Il en est également des rencontres pour le moment tenues dans le plus grand secret des responsables politiques de l’opposition en vue de la formation d’une large alliance politique en perspective des prochaines joutes électorales.

C’est le cas entre autres des audiences que tient de façon régulière, loin des regards indiscrets, le Pape du Sopi, l’ancien Président de la République et Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds), Me Abdoulaye Wade, depuis sa résidence à Fann. Mais aussi des contacts initiés par le leader du mouvement citoyen «Geum sa bopp», Bougane Guèye Dany et le président des Patriotes, Ousmane Sonko, ou encore ente le président de Pastef et l’ancien maire de Dakar. Il faut dire qu’au niveau des responsables de certaines formations politiques, ces manœuvres sont plutôt saluées et considérées même comme un impératif en perspective des prochaines élections municipales et départementales.

Cette alliance du côté des adversaires du pouvoir permettrait à l’opposition de conserver les grandes villes remportées lors des locales 2014 voire de remporter d’autres collectivités locales. Notamment dans la capitale, Dakar, à Touba et dans la partie méridionale du pays.

Tout compte fait, une large alliance des forces de l’opposition qui regrouperait plusieurs formations politiques comme ce fut le cas en 2009 avec la coalition Benno siggil Sénégal pour pouvoir remporter les grandes villes.

Pape Alassane Mboup – Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici