L'Actualité en Temps Réel

Pétrole et Gaz : Les revenus de l’Etat pourraient atteindre 20000 milliards FCFA en 30 ans

L’Etat du Sénégal devrait tirer de l’exploitation de ses gisements d’hydrocarbures des revenus de l’ordre de 20 000 milliards de francs CFA sur 30 ans, correspondant à une moyenne de 700 milliards par an, a-t-on appris du directeur général de Petrosen Exploration-Production, Thierno Seydou Ly.

« Ce sera faible au début car la production est attendue au quatrième trimestre de 2023, mais au fur et à mesure, les investissements seront beaucoup plus pérennes et il y aura plus de profits à partager. Le pic est attendu vers les années 2030 avant de redescendre », a-t-il dit.

Thierno Seydou Ly faisait l’état des lieux des projets pétroliers et gaziers du Sénégal, samedi, à Saly-Portudal (Mbour), au cours d’un atelier de partage du ministère du Pétrole et des Energies, à l’intention du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES).

Sur 30 ans, « l’Etat du Sénégal va avoir comme revenus en moyenne 700 milliards de francs CFA par an », tiré de ses différents projets pétroliers, parmi lesquels celui portant sur le gisement Grand-Tortue, à la frontière sénégalo-mauritanienne.

Il y a aussi le projet Sangomar au sud de Dakar, et le projet Yakaar-Teranga (Cayar).
Si on prend le cours actuel du gaz et du pétrole, les revenus pourraient évoluer, les estimations prises en compte étant selon lui basées sur un baril à 60 dollars pour le pétrole et à 6 dollars pour le gaz.
« Si on prenait le cours actuel, les revenus pourraient changer de niveau’’, relève le directeur général de Pétrosen Exploration-Production.

De fait, « le cumul de ces revenus permet à l’Etat du Sénégal de gagner 52 % sur Sangomar et 64% sur Grand Tortue », a ajouté Thierno Seydou Ly.Si on prend les profits générés par les différents projets pétroliers et gaziers, « l’Etat est majoritaire avec 52 jusqu’à 64%’’ des revenus qui devraient lui revenir, a-t-il indiqué.

« Pétrosen a 10% au début alors que cela peut croître jusqu’à 20%. A côté, l’Etat du Sénégal, sans investissement, a droit à une part du profit généré par ces ressources », a signalé le directeur général de Petrosen EP.,renseigne l’Aps.

Assane SEYE-Senegal7