L'Actualité en Temps Réel

Pire : La construction d’une mosquée vire au meurtre

La construction d’un édifice religieux a viré à la tragédie. Un maçon nommé Bassirou Mbaye a été tué ce mardi à la suite d’accrochages avec une partie des populations. Le corps de la victime a été transporté par les sapeurs-pompiers à l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane.

Des témoins racontent que le problème entre le maçon Bassirou Mbaye et une partie des populations de Ndieye remonte à la construction de la grande mosquée du village dont il avait la charge. Un témoin rejoue le film du drame :

« A un moment donné, alors qu’il avait presque fini la construction, les villageois lui ont tout simplement retiré du projet. Il y a eu des accrochages et il est parti de la mosquée. Quelqu’un lui a alors offert un terrain qui se situe en face de son domicile.

 Il a ainsi entrepris d’y construire une mosquée. Mais quand les villageois ont eu vent de son projet, ils sont revenus à la charge pour l’interdire de construire sa propre mosquée. Bassirou Mbayé est allé chercher et obtenir une autorisation auprès des autorités.

Ce matin (NDRL : hier), alors qu’il était dans le chantier avec son fils, des individus du village se sont pointés pour détruire ce qu’il avait commencé à construire. Ils étaient armés de haches et marteaux piqueurs. Le vieux a refusé de transiger.

Il s’est battu jusqu’à son dernier souffle. Quand des riverains et voisins ont voulu s’interposer, Bassirou a dit qu’il préférait mourir que de reculer devant ses agresseurs. Il a reçu plusieurs coups de machettes. Son fils a également eu de graves blessures au bras ».

La gendarmerie a déployé plusieurs éléments sur place qui ont procédé à plusieurs arrestations de suspects  dont des notables du village.

Assane SEYE-Senegal7