Accueil Actualités Plus de 283 milliards pour le ministère des Finances et du Budget...

Plus de 283 milliards pour le ministère des Finances et du Budget en 2021

Le budget 2021 du ministère des Finances et du Budget voté samedi s’élève à 283. 077. 786. 820 FCFA en autorisations d’engagement, a appris l’APS.

’’Le projet de budget 2021 du Ministère des Finances et du Budget est arrêté à 283. 077. 786. 820 FCFA en autorisations d’engagement et à 241. 858. 512. 619 FCFA en crédits de Paiement’’, indique t-on dans le rapport de la Commission des Finances et du Contrôle budgétaire

Par programme, ce projet de budget est réparti comme suit : ’’Pilotage, Coordination et Gestion administrative’’, ‘’Gestion des ressources douanières et protection de l’économie’’, ‘’Élaboration des lois de finances et suivi de l’exécution des dépenses’’.

A cela s’ajoutent les programmes ’’Gestion comptable et financière de l’État et des autres organismes publics’’, ‘’Gestion de la fiscalité intérieure et du foncier’’, ‘’Gestion du secteur financier’’, ‘’Gestion du Fonds national de Retraite (FNR)’’, ‘’Gestion des Prêts et Avances’’, ‘’Gestion des Garanties et Avals’’.

Dans le rapport de la Commission des Finances et du Contrôle budgétaire, le ministre Abdoulaye Douada Diallo a fait noter que l’exécution du budget 2020 ’’s’est faite dans un contexte particulièrement marqué par les difficultés inhérentes à la pandémie de Covid-19’’.

’’Seulement, dira-t-il, en dépit de cela, cette année qui s’achève, a connu une activité intense conduisant le Sénégal à renouer rapidement avec la trajectoire initiale du Plan Sénégal émergent (PSE)’’, lit-on dans le document consulté par l’APS.

Le ministre a salué au titre de la gestion 2020, ’’des performances’’, avec ’’l’amélioration de la mobilisation des ressources budgétaires, la mobilisation satisfaisante des tirages sur ressources extérieures, l’octroi de parts de marchés importantes aux artisans locaux, la révision du mécanisme de soutien aux entreprises, la résilience du secteur bancaire, la mise en œuvre du programme ICPE’’.

A cela s’ajoutent ’’la poursuite de l’appui et de l’accompagnement des entreprises en difficulté, la mise en œuvre des réformes budgétaires, la modernisation du système d’information et l’amélioration de la gestion de la dette’’.

Dans son intervention, il a également mis l’accent sur le Programme de Résilience Économique et Sociale (PRES), élaboré afin de juguler les impacts de la pandémie et doté d’un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la Covid-19 (FORCE-COVID-19) de 1000 milliards FCFA.

Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici