Plus de 36 millions de FCFA destinés à Capitaine Touré : Barth visé pour le renvoyer

De feuilleton en feuilleton, l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko a aussi ses effets collatéraux dans un contexte politique où la montée d’adrénaline est partagée entre opposition et pouvoir en perspective des prochaines élections législatives. L’on continue de traquer Capitaine Touré ,les Sénégalais s’insurgent et se cotisent pour lui permettre de subsister. Un casus belli que le pouvoir devrait saisir pour adoucir sa position sur cette affaire. Malheureusement, c’est un bras de fer qui s’engage entre le pouvoir et une partie des Sénégalais.

Même défenestré de la Gendarmerie Nationale, Capitaine Touré a bien le droit d’exister, de vivre décemment et de nourrir sa famille à l’instar des autres sénégalais. L’on ne saurait présumer de l’issue de l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko mais tout ce que l’on sait, c’est que la vérité finira par éclater un de ses quatre.

Cette affaire de viol est éminemment politique et aucun sénégalais n’en doute un seul instant. Capitaine Touré est traqué par le pouvoir qui voudrait le faire jusqu’aux boulistes. Mais les Sénégalais une bonne partie d’eux n’en veulent pas et s’opposent à cette forme d’humiliation de l’être humain, à plus forte raisons un ancien cadre de la Gendarmerie qu’on accuserait à tort ou à raison d’avoir fuité des PV de l’affaire Adji Sarr relevant du secret professionnel.

Radié de son corps d’origine, renvoyé de l’IAM et aujourd’hui, la dernière trouvaille de se pourfendeurs consiste encore à e débusquer au sein de la ville de Dakar où il é récemment été recruté pour se charger de la sécurité. Les sénégalais suivent avec attention ce feuilleton aux multiples rebondissements mais ne croient que le pouvoir de Macky Sall puissent aller jusqu’à s »attaquer au maire Barthélémy Dias pour avoir recruté des sénégalais traqués par le pouvoir.

De toute évidence,36 millions de FCFA  sont déjà collectés  et qui sont destinés à Capitaine Touré qui était prêt à aller se transformer en  éleveur de bétail dans son fief natal. Parfois l’on a tendance à se demander si ceux qui gouvernent présentement le Sénégal pensent une fois qu’un jour ils ne seront plus à la tête de ce pays. Que seul le Bon Dieu est éternel en son pouvoir !

Assane SEYE-Senegal7