Pont à péage de Marsassoum : Les chauffeurs de Sédhiou, Ziguinchor et Kolda menacent de boycotter l’ouvrage

0

Les chauffeurs et transporteurs des trois régions de la Casamance naturelle ont dénoncé, en assemblée générale, hier vendredi, à Sédhiou le péage au passage du nouveau pont de Marsassoum, rapporte Sud Fm. A compter de ce 1er février, ils menacent de boycotter l’ouvrage. Ils ne veulent pas cautionner ce précédent dangereux.

« Ça ne concerne pas la région de Sédhiou mais la Casamance naturelle. Nous étant Ziguinchorois, Koldois, Sédhois qui empruntent le pont, jamais au plus grand jamais, on a a vu au Sénégal étant un pont à péage. Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal depuis 1960 à nos jours, nous avons vu un pont construit par Eiffage, aujourd’hui, on dit que ça sera un pont à péage. Nous sommes désolés pour le développement. On dit qu’on doit désenclaver la Casamance mais malheureusement, on doit tuer la Casamance », a dénoncé  Papis Touré, président de la gare routière de Ziguinchor.

Le porte parole du jour poursuit : « Ce n’est pas pour les chauffeurs. Mais pour les populations qui sont affamées, fatiguées. Regagner Marsassoum – Ziguinchor comme c’est coûteux ! Et vous venez augmenter 2000 Francs pour le pont à péage pour les 7 place, 3000 francs pour les mini cars. Quelle est la somme que les clients vont payer maintenant ? Et pour les gros porteurs c’est 15.000 francs. »

Il ajoute : « Nous avons tenu notre assemblée pour embargo Marsassoum dès fin du mois pour le transport à partir du 1 er février s’il continue le payement. ON va fermer la gare routière de Marsassoum à partir du 1er ».

Ousmane Ndiaye – Senegal7

Leave a comment