Accueil Actualités Pour briguer un 3e mandat : Macky arrivera-t-il à dompter Mimi ...

Pour briguer un 3e mandat : Macky arrivera-t-il à dompter Mimi et Moustapha Diakhaté !

Naguère, le Chef de l’Etat s’est séparé de nombre de ses proches  notamment des  ministres  et/ou Présidente d’Institution lors du dernier remaniement ministériel. Ainsi, après la tempête, le Président de la République a voulu recoller les morceaux. Mais du côté de Aminata Touré il semblerait que ce serait peine perdue car la Dame de fer a touché là où ça plus mal. A savoir la question du 3e mandat en Afrique. Une manière à elle de se dresser devant les probables ambitions démesurées de son ex-mentor. Il en est de même pour Moustapha Diakhaté qui fait partie de ceux qui soutiennent que le Président Sall ne peut et ne doit briguer un 3e mandat.

Le Chef de l’Etat Macky Sall fait face à deux mastodontes qui risquent à terme de l’empêcher de briguer un 3e mandat. Il s’agit en effet d’Aminata Touré, ancienne Présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (Cese) et Moustapha Diakhaté,  son ex-ministre Conseiller.

Ces deux personnalités sont aujourd’hui déterminées à lui barrer la route et leurs sorties au vitriol  dans les médias ces derniers temps impactent négativement sur l’image  de leur mentor. Leur capacité de nuisance est telle qu’il était plus indiqué au Président Sall d’essayer de les avoir à ses côtés que de  continuer à les disgracier.

Mimi a déjà annoncé les couleurs lors du sommet virtuel sur les limites de mandat constitutionnel en Afrique. L’ancienne présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental (Cese) a démontré qu’il était impossible au Chef de l’Etat de briguer un 3e mandat. Elle ajoute d’ailleurs que sur les 55 Etats membres de l’Union Africaine, 35 pays disposent de la clause de limitation des mandats.

Ce qui veut dire que dans la majorité des pays en Afrique, les Constitutions stipulent clairement qu’il faudrait limiter les mandats.  Moustapha Diakhaté pour sa part a soutenu sur sa page facebook que le respect de la constitution  est une obligation et non une faculté.Selon lui d’ailleurs,Macky sait qu’il ne peut outrepasser la Constituition de la République.

En effet ces  deux ex-membres de la mouvance présidentielle en savent tellement du Macky que les sénégalais les écoutent à chaque fois qu’ils parlement de l’impossibilité du Chef de l’Etat de briguer un 3e mandat.

Elles sont déterminées à ne pas lâcher prise  pour montrer à nos compatriotes que leur ancien mentor est un « pouvoiriste » qui travaille à conserver  illégitimement  le pouvoir. Et toute tentative de les  dompter de la part du Président Sall ne serait que peine perdue.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici