Accueil Actualités Pour la survie de l’Apr : Maky cherche désespérément une nouvelle coalition...

Pour la survie de l’Apr : Maky cherche désespérément une nouvelle coalition !

coalition

Du fait que Benno Bokk Yakaar, reste la plus vieille coalition électorale au Sénégal, son patron semble comprendre que l’heure est venue de se tourner vers une autre coalition beaucoup plus jeune. C’est-à-dire, celle qui renferme beaucoup de leaders jeunes.

Car, aller aux prochaines joutes électorales avec Benno Bokk Yakaar, n’est autre que suicidaire. Et en fin stratége politique, Macky Sall sait qu’au regard de la détermination des loups aux dents très longues, à l’image de Pastef et du Grand parti, la tâche risquera d’être périlleuse pour son dauphin. Ce qui sera dommageable, parce que c’est non seulement l’Arp -non structurée- qui sera en lambeau, mais, c’est la coalition hétérogène Benno Bokk Yakaar qui va volera en mille morceaux.

Faire du neuf avec du vieux…

Ça peut rapporter gros ! C’est dans l’air et la tendance est bien là. Parce que cela donnera du cachet et de l’authenticité à la coalition présidentielle.

C’est cet exercice que se force le patron de Benno Bokk Yakaar, pour ne pas être surpris. Ce, au vu de la trempe de ses opposants qui peuvent se retrouver dans une grande coalition pour mettre fin au règne de l’Apr et de ses alliés.

Aujourd’hui, beaucoup de ses alliés, notamment ceux de Macky2012, qui l’ont amené au second tour contre Wade, sont laissés en rade. Le cas du leader du BCG et de celui du Model en est une parfaite illustration.

Jean Paul Dias et Ibrahima Sall, pour ne pas les nommer, se sentent oubliés par Macky Sall au profit de nouvelles têtes. A l’image de Moussa Sy, maire des Parcelles Assainies et d’Adoul Fall bombardés respectivement Pca du Port et de l’Apix. Deux structures ô combien importantes considérées comme des vaches laitières du régime en place.

Pour le camp présidentiel, c’est une stratégie politique de dénicher de nouvelles têtes plus jeunes pour faire face à l’offensive de l’opposition aux prochaines joutes électorales. Pour que l’Apr survive à son fondateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici