Accueil Actualités Pour sauver la tête de ses trois ministres : Macky pète...

Pour sauver la tête de ses trois ministres : Macky pète le budget national

La présidentielle de 2019 sonne à nos portes, les ambitions de l’opposition se décuplent, la mort de l’étudiant Fallou vient de s’estomper, les  étudiants contre-attaquent. Ainsi pour sauver la tête de ces trois ministres, Macky a choisi de péter le budget national pour satisfaire ces « matières grises ».Le jeu   en vaut  la chandelle.

Le temple du savoir  a toujours été le premier terrain de prédilection du jeu politique national. On y retrouve tout le microcosme du jeu politique national. Et non seulement la première guerre mondiale a été déclenchée par un étudiant serbe, mais aussi mai 68, reste  encore vivace dans les  mémoires. Et en fin stratégie politique, le chef de l’Etat sait mieux que quiconque qu’il lui sera impossible de se défaire de ses trois ministres de tutelles. En l’occurrence, Mary Teuw Niang, ministre de l’Enseignement Supérieur, du ministre de l’Economie des Finances et du Plan, Amadou Bâ et du ministre en charge de l’intérieur, Aly Ngouye Ndiaye. Trois ministres clés dont leur dispositif politique ne saurait être occulté à quelques jets de la présidentielle. Les étudiants avaient réclamé urbi orbi leur tête relativement à la mort de Fallou Sène. Mais comme Macky est u  e fin stratège, il a préféré péter le budget national que de se laisser embarquer dans la rage estudiantine. En effet le nombre de bourses  a été multiplié, il en est de même de leur montant. Et à l’inverse, les tickets de restauration ont été diminués, le menu sera amélioré. Chaque Université devra de surcroît bénéficier de 1000 lits supplémentaires, entre autres avantages. Comme pour dire que le chef de l’Etat a complètement grevé le budget national pour sauver la  tête de trois de ces ministres qui compteront pour sa réélection à la tête du pays en 2019.

Senegal7.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici