Accueil Actualités Pouvoir-Opposition : Le jeu caché de Wade

Pouvoir-Opposition : Le jeu caché de Wade

SENEGAL POLITICS VOTE
Former Senegalese president Abdoulaye Wade waves from his car in Pikine, Senegal, on February 7, 2019, on his way from the airport. Former president Abdoulaye Wade returns to Senegal ahead of the presidential election, in which his son's candidacy has been rejected. Presidential elections in Senegal will be held on February 24, 2019. / AFP / SEYLLOU

A quel jeu joue le charismatique patriarche du Pds, Me Abdoulaye Wade ? La question mérite d’être posée. Car, tantôt il noue le fil du dialogue avec Macky Sall, tantôt, il enfile son manteau de l’opposant le plus farouche du pouvoir en place. La dernière en date est sa rencontre hier, avec Pape Diop, leader de Bokk Gis-gis, membre du bloc politique : «Grande Alliance», contre le régime en place.

…Tribune contre Macky Sall et son régime

Le face à face entre Wade et les membres de l’opposition serve souvent de tribune à ces derniers pour flinguer comme pas possible le chef de l’Etat, Macky Sall et son régime.

Pape Diop, a profité de la présence de Wade chez lui pour non seulement déverser la bile sur Macky Sall, mais aussi, le mettre en mal avec le Pape du Sopi. Morceau choisi…

Le leader du parti Bokk Gis-Gis n’a pas caché ses inquiétudes par rapport au déroulement des choses dans ce pays, mais également par rapport à la manière dont le pays est gouverné par le président Macky Sall.

«Ce qui se passe dans le pays est inadmissible», a-t-il laissé entendre. En ce sens, il invite les guides religieux à des séances de prières pour le Sénégal, avant d’inviter le peuple à revoir les critères présidant au choix d’un président de la République.

«Le Sénégal doit faire une étude sur le mode d’élection d’un président. Des études qui seront basées sur les connaissances et les compétences (…), nous devons prier pour le pays», a souligné le patron de Bokk Gis-gis.

Revenant sur ses rapports avec l’ancien chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade, Pape Diop s’est attaqué sévèrement au président Macky Sall.

«Toutes les réalisations dont on parle dans ce pays ne sont nullement l’oeuvre de Macky Sall. L’aéroport Blaise Diagne est réalisé par le président Abdoulaye. Le TER c’est une conception de Wade. Puisque ceux qui l’ont réalisé n’ont pas demandé l’avis de Wade c’est ce qui explique son échec avant même son démarrage », a clamé Pape Diop en marge de la visite à son domicile du président Abdoulaye Wade pour lui présenter ses condoléances suite au rappel à Dieu de son directeur de cabinet Taya Samb.

En effet, cette position de Wade d’accepter que l’opposition tirent à bout pourtant sur Macky Sall-celui qui ne dit rien consent- ne va certainement pas agréer Macky Sall et son camp.

Parce qu’il est inconcevable que Wade qui a noué le fil du dialogue avec son tombeur de mars 2012, laisse que ses entretiens avec l’opposition soient mis à profit par celle-ci pour flinguer Macky Sall et son régime.

Et ce n’est pas tout. Car, dans les prochains jours, Khalifa Sall, récemment sorti de prison et ses lieutenants rendront visite à Wade chez lui. Sans nul doute, cette entrevue sera mise également à profit pour vilipender le chef de l’Etrat, Macky Sall.

A ce rythme, y a lieu de s’interroger : à quel jeu joue Wade ?