Accueil Politique Présidentielle 2019 : Macky en passe de remporter la bataille...

Présidentielle 2019 : Macky en passe de remporter la bataille psychologique

Macky sall, Président de la République du Sénégal
Macky sall, Président de la République du Sénégal

Le président Macky qui amorce le dernier virage vers la présidentielle de 2019  se met en orbite. Le dialogue politique  plombé, l’affinement de son bilan  et les « opérations de charme »(…) sont autant de prétextes  qui le poussent aujourd’hui à  prédire sa victoire au premier tour. Une   vraie bataille psychologique  qui  a l’heur de faire mouche.

En amorçant la dernière ligne droite en direction de l’élection présidentielle de 2019,le chef de l’Etat Macky Sall s’est doté d’un solide appui psychologique pour d’une part rendre visible ses réalisations et d’autre part faire en sorte que l’opposition soit mise au «  banc des accusés ».Une stratégie  qui semble lui convenir dans un contexte politique à fleur de peau où le dialogue  de sourds entre pouvoir et opposition est la chose la mieux partagée. A l’origine de ce blocage, le système de parrainage qui consiste à réduire les candidats pour ne pas vivre le scénario des candidats pléthoriques des législatives passées au cours de la prochaine présidentielle. Même s’il est par ailleurs  établi  que comparaison n’est pas raison pour ce cas d’espèce. A l’évidence, nombre de sénégalais sont d’avis que l’opposition cherche toujours à compliquer les choses. En ce qui concerne son bilan, le Président Sall semble à même de dérouler son chapelet de réalisations dans des domaines aussi divers même s’il reste beaucoup à faire. Pour ses opérations de charme, rien ne saurait résister à ses bras ouverts car même ceux qui  se sont prévalus d’une loi pour le débarquer hier sont aujourd’hui les bienvenus. Dire que le Président adopte la stratégie de l’addition et non de la soustraction telle que ne l’a pas compris une bonne partie de ses proches. S’y ajoute les assurances qu’il a  données aux bailleurs de fond pour ne pas arrêter « son train de l’émergence » en marche, ainsi que les publireportages qu’il a eu à concéder à Jeune Afrique pour booster son image de marque continentale. Toutes choses en tout cas qui font que le chef de l’Etat  est presque en passe de remporter la bataille psychologique de la présidentielle de 2019. Reste à savoir si l’opposition arriverait à décoder ce stratagème d’un homme politique  déjà aux avant- postes.

Senegal7.com