Accueil Actualités Présidentielle 2024 : Comment Wade compte baliser le chemin à Karim

Présidentielle 2024 : Comment Wade compte baliser le chemin à Karim

Qui disait que Wade n’a d’yeux que pour son fils. En effet, Karim recalé, Me Wade qui dit être un farouche opposant au Président sortant est animé par des calculs politiciens qui lui éloigne davantage des candidats de l’opposition : Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Seck, et dans une grande mesure Madické Niang qui l’a défié. Karim encore Karim, toujours Karim… Son désire et son amour filial sont restés intacts. En effet, l’ancien Président du Sénégal, Me Abdoulaye Wade s’est une fois de plus illustré. «Mon fils est intelligent. C’est un travailleur ; je dirais à votre maman que vous êtes un bosseur». Des propos que Wade père ne manque jamais d’étaler pour faire plaisir à son génie. Les Sénégalais avaient la preuve, même cela n’a pu se réaliser en 2012. … Le mépris de Wade aux candidats de l’opposition C’est clair. Wade n’a aucune considération vis-à-vis des quatre candidats de l’opposition. Abdoulaye Wade n’a pas de candidat. Le Pape du Sopi refuse en effet de donner de consigne de vote en faveur de l’un des cinq candidats. Par contre il appelle clairement à ne pas voter en faveur de Madické Niang et Macky Sall. Il n’a pas de candidat, toutefois, Abdoulaye Wade sera à Dakar pour prendre part à sa manière à l’élection. Wade et ses calculs politiques Les analystes les plus ardus sont d’avis que l’attitude de Wade, n’est autre que de préparer son fils pour la présidentielle de 2024. C’est cela qui a motive son refus de soutenir un candidat contre Macky ou de donner des consignes de vote. Toujours dans ses calculs, l’ancien président a signifié que mieux vaut laisser Macky Sall terminer son deuxième mandat et partir que de voir Idrissa Seck ou Ousmane Sonko, prendre les rênes du pays. Car, force est de savoir que chacun de ces deux candidats qui arrivera au pouvoir au soir du 24 février 2019, voudra faire au maximum deux mandats, ce qui risque de compromettre les chances de Karim Wade. C’est ainsi sans le vouloir à cent pour cent, Wade fait dans la vraie politique. Et il sait bien que s’il revient au bercail, son combat politique est perdu davantage, parce qu’il a dévoilé le plan de son combat. Ce, permettant à l’Etat de prendre ses responsabilités suite à aux menaces formulées.
SENEGAL7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici