L'Actualité en Temps Réel

Présidentielle 2024 : L’inter-coalition Yewwi-Wallu se positionne, Benno se bunkarise

A peine les résultats officiels des élections Législatives ont-ils été validés par le Conseil constitutionnel, édifiant du coup les Sénégalais sur la nouvelle configuration de l’hémicycle, déjà les déclarations de candidatures pour la présidentielle de 2024 affluent au sein du landerneau politique national.

Ousmane Sonko a donné le ton hier lors de  sa déclaration de presse. Il a prestement déclaré sa candidature tout en se préparant à faire face à un pouvoir déterminé à l’écarter de 2024 de ses propres aveux. Au sein de l’inter-coalition Yewwi-Wallu, le mutisme béat trahit le branle-bas de combat qui se prépare à l’interne entre leaders.

Me Abdoulaye Wade affirme que le Pds reste la première force de l’opposition là où au sein de l’hémicycle, Pastef a récolté plus d’une cinquantaine de députés. Et en arrière plan, Karim Wade reste toujours terré au Qatar alors que si tout se passait bien, il allait fouler le sol du pays de la teranga afin de pouvoir postuler pour 2024 à l’instar des autres sénégalais habilités.

Khalifa Sall n’a pas encore recouvré ses droits civiques qui lui permettraient également de se présenter en 2024.Malick Gackou le leader du Grand Parti serait lui aussi partant. Pour l’heure et au vu des résultats peu reluisants qu’a obtenu son camp, le Président Macky Sall maintient toujours le suspens sur son « ni Oui ni Non » en  ce qui concerne sa troisième candidature en direction de 2024.

Et un plan B au cas où il ne serait pas partant n’est pas encore de mise quand bien même, des personnalités de son entourage voudraient se présenter à la présidentielle de 2024. De toute évidence, du côté de l’opposition, les déclarations de candidatures se font jour mais du côté du camp présidentiel, personne n’ose piper mot à ce sujet. C’est dire que la présidentielle de 2024 est partie pour être la mère des batailles entre l’opposition et le pouvoir par le biais de la représentation nationale.

Chaque camp tente en effet d’affûter ses armes pour se positionner en amont. Au final, l’opposition s’est mise à découvert et le pouvoir reste à couvert jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement en arrive à édifier l’opinion sur les véritables intentions du Chef de l’Etat Macky Sall pour la prochaine présidentielle  de 2024 !

Assane SEYE-Senegal7