Accueil Actualités Présidentielle en Guinée : Quel rôle pour la Cedeao ?

Présidentielle en Guinée : Quel rôle pour la Cedeao ?

présidentielle

L’implication de la CEDEAO dans le processus électoral guinéen s’est toujours limitée aux aspects techniques liés à l’audit du fichier électoral et au déploiement d’observateurs pour s’assurer du bon déroulement du vote.

Ce qui est tout à fait conforme aux dispositions relatives au mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité. Mais, les violences qui accompagnent les campagnes électorales et les pratiques récurrentes de contestation des résultats du vote obligent à se demander si l’organisation sous-régionale ne devrait pas redéfinir son implication à la lumière de la problématique plus large de la crédibilisation et de la sécurisation du processus électoral.

Bien qu’un tel élargissement de sa mission pourrait entrer en conflit avec le principe de la souveraineté des États membres, la question est de savoir comment l’implication de la CEDEAO peut prévenir les violences électorales et sécuriser les résultats du vote.

Analyse de la conflictualité électorale en Guinée  

Depuis l’instauration du multipartisme en 1990, la Guinée s’est dotée d’institutions politiques et juridiques destinées à rendre l’espace politique plurielle et à arbitrer pacifiquement les luttes pour la conquête du pouvoir.  Or, si la Guinée a rompu, dans les faits, avec le système de parti unique, il demeure que les élections multipartites n’ont pas eu pour effet de démocratiser le champ politique et de favoriser une alternance pacifique du pouvoir.

Toutes les élections présidentielles – à commencer par celle de 1993- ont été accompagnées de violences, de fraudes et de contestations des résultats du vote. De même, la fiabilité de la liste électorale a toujours été mise en doute par les partis d’opposition, révélant ainsi le manque de confiance dont souffrent les institutions chargées d’organiser les élections.

D’autre part,la Cedeao doit pouvoir rétablir l’ordre et faire en sorte que le vainqueur de la présidentielle Guinéenne puisse être désigné tout en évitant un bain de sang entre citoyens.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici