Accueil Actualités Procès des homosexuels de Sacré-Coeur-Matar Diaw : « J’ai couché à deux reprises...

Procès des homosexuels de Sacré-Coeur-Matar Diaw : « J’ai couché à deux reprises avec mon amant Yakhaya Ndiaye »

Membres de la bande des 24 homosexuels arrêtés samedi dernier à Sacré-coeur lors d’un mariage d’un couple gay, Jules Francois Diédhiou, Alassane Thiandoum, Abdoulaye Hann, Ousmane Kane, Meissa Mboup, Mouhamadou Moustapha Ndiaye, Matar Diaw, Serigne Saliou Ndiaye, Babacar Diouf, Mamadou Dièye, Mamadou Sène, Mamadou Bathily, Yakhaya Ndiaye, Mamadou Seck, Mohamed Diop, Hameth Mbaye, Baye Dioum, Ouseeynou Thiam, Lamine Faye Thiam et Pape Niang ont été jugés ce vendredi par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Le procureur a requis deux ans d’emprisonnement ferme contre les prévenus pour le délit d’acte contre nature.

Appréhendés par les éléments du commissariat de Dieupeul samedi dernier, vers 4h du matin, les prévenus célébraient le mariage du jeune couple gay, Matar Diaw et Yakhaya Ndiaye. Né en 1996 et domicilié aux Parcelles Assainies, le premier a reconnu les faits à la barre. A l’en croire, il a couché à deux reprises avec son amant.

« J’avais dit au propriétaire de l’appartement que j’allais organiser un dahira. Je suis homosexuel. Je devais me marier avec Yakhaya Ndiaye et célébrer en même temps mon anniversaire », a avoué le tailleur de profession. Toutefois devant les enquêteurs, il avait allégué qu’il devait s’unir avec le sieur Moussa Seck. Assistant social de son état, ce dernier avait pris la fuite au moment de leur interpellation.

Interrogé par le juge, Yakhaya Nidiaye reconnaît partiellement les faits. « Nous étions en couple. Mais on a jamais entretenu de rapport sexuel », a nié le restaureur, né en 2000.

Abondant dans le même sens, les 18 autres prévenus (Jules Francois Diédhiou, Alassane Thiandoum, Abdoulaye Hann, Ousmane Kane, Meissa Mboup, Mouhamadou Moustapha Ndiaye, Serigne Saliou Ndiaye, Babacar Diouf, Mamadou Dièye, Mamadou Sène, Mamadou Bathily, Mamadou Seck, Mohamed Diop, Hameth Mbaye, Baye Dioum, Ouseeynou Thiam, Lamine Faye Thiam et Pape Niang) ont juré au nom de tous les saints qu’ils ignoraient que le couple célébrait leur mariage. Mieux, certains d’entre eux, ont nié être des homosexuels.

Malgré cela, la représentante du Ministère public a requis deux ans d’emprisonnement ferme contre tous les prévenus. Selon la parquetière, un acte contre nature est un un acte qui heurte les moeurs établies. « On ne dit pas qu’ils étaient en train de faire l’amour. En quittant leur domicile, les prévenus ont posé des actes contre nature.

Ils étaient 26 personnes, les deux ont pris la fuite. Il y avait un défilé incessant d’hommes efféminés dans le quartier. Au moment de leur interpellation, ils étaient entassés dans des lits. Des préservatifs, des tests VIH, des lubrifiants, des bagues d’alliances, lingettes… ont été saisis sur les lieux », a-t-elle rappelé.

Les conseils de la défense quant à eux, ont sollicité la relaxe de leur clients. « L’homosexualité n’est pas réprimée au Sénégal. Les prévenus sont poursuivis pour acte contre nature. Il n’y a pas eu de pénétration. La relaxe s’impose », a martelé un conseil. Au termes des plaidoiries, le juge a fixé son délibéré au 6 novembre.

Kady FATY – Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici