Affaire Fatoumata Makhtar Ndiaye : Le supposé meurtrier jouit-il de toutes ses facultés mentales ?

0

La place de Samba Sow, meurtrier supposé  de Fatoumata Makhtar Ndiaye, est-elle en prison ou serait-il mieux dans un asile de fou ? En tout cas la question mérite d’être posée après les déclarations de l’accusé ce mardi devant la barre. Des déclarations incohérentes teintées de mysticismes que l’accusé à servi à l’assistance. Voulant se dédouaner du meurtre de la vice présidente du conseil économique et social il a surtout brandi l’argument mystique, « ma tante m’a demandé d’aller à la station d’essence de Pikine pour y rencontrer une personne. Sur les lieux, l’individu m’a serré la main avant de me donner du lait à boire avant de prendre congé de moi. Le soir, il est revenu afin que je lui indique les domiciles de Maïmouna Baldé, Abdoulaye Timbo et une autre politicienne… Par la suite, nous avons dormi ensemble. Il m’a réveillé tôt le matin pour que je l’emmène chez Fatoumata Mactar Ndiaye. Tout mon corps me faisait mal », déclare-t-il. Sur les lieux du crime l’accusé se dédouane et charge le marabout qui dit-il, l’avait accompagné, « nous sommes rentrés dans la maison. Il me tenait toujours la main jusque dans la chambre à coucher de la défunte. Aussitôt, il m’a demandé d’attaquer ma patronne avec un couteau et c’est sur ces entrefaites que j’ai commis l’irréparable. Mais, je l’ai juste poignardée. Je ne lui ai pas tranché la gorge », lance-t-il avant de charger sa tante et la députée Awa Niang qui selon lui auraient envoyé le marabout chez la victime pour la tuer. Mieux Samba Sow soutient que la questeur de l’Assemblée nationale était sa petite amie. Des accusations gravissimes qui risquent de ne pas convaincre les juges. D’aucuns mêmes remettent en cause les facultés mentales de Samba Sow ou simplement une parodie pour se tirer des griffes de Dame justice…

 

Senegal7

Leave a comment