Accueil Actualités Procès du putsch manqué au Burkina : le parquet requiert la prison...

Procès du putsch manqué au Burkina : le parquet requiert la prison à vie contre Diendéré et Bassolé

Le procureur du tribunal militaire de Ouagadougou a requis lundi la prison à vie à l’encontre des généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, les deux principaux accusés du procès du putsch manqué de 2015. Le parquet a demandé à ce que la culpabilité de« trahison » et de « meurtres », ainsi que celle d’« attentat à la sûreté de l’État » et de « complicité » leur soit imputée.

« Diendéré est l’instigateur principal du coup d’État », a soutenu le procureur du tribunal militaire dans son réquisitoire, lundi. « Après l’arrestation des autorités de la transition, il a été la première personne contactée par les éléments qui ont exécuté le coup ».
« Un document portant création du CND (Conseil national pour la démocratie) a été retrouvé sur son ordinateur portable expertisé, sa date est antérieure à la prise d’otages des autorités. Il était bien au courant des actions en cours », a déclaré le procureur. Ce dernier a requis la prison à vie contre les deux généraux.