L'Actualité en Temps Réel

Processus de paix Casamance : Le Mfdc veut savoir où passe l’argent des Ong qui lui est destiné

Où passent les importantes sommes d’argent débloquées par les bailleurs de fonds pour le règlement du conflit casamançais ? Voilà la question que se posent certaines franges du Mfdc (Mouvement des forces démocratiques de Casamance), regroupées dans une structure appelée ‘’Cadre de Travail Ensemble pour les négociations et les accords de paix avec l’Etat du Sénégal’’ (CTENAP).

Ils ont soulevé cette question à l’issue d’une formation sur les techniques de négociations visant à préparer les pourparlers avec le gouvernement qui a eu lieu depuis le week-end jusqu’à mardi au Cap-Skirring avec l’appui de la fondation allemande Friedrich Ebert, la COSPAC et AJWS.

Le thème de la formation portait sur ‘’gestion de conflit, négociations, médiation, gestions humaines et communication’’. Cette formation, selon les responsables du mouvement indépendantiste, se tient en prélude aux futures négociations avec le gouvernement sénégalais.

Les indépendantistes, las sans doute d’être bernés par des Ong qui les utilisent pour bénéficier de financements qui ne leur parviennent jamais, ont mis à profit cette rencontre pour élever la voix. Cette question figure en bonne place dans la déclaration finale lue par Sény Badji, le chargé de la communication, selon qui le Mfdc s’inquiète par rapport à ce sujet.

‘’Le Mfdc s’inquiète et se demande où est-ce que toutes les Ong, financées par l’USAID, l’Union européenne et autres coopérations pour accompagner le processus de paix en Casamance mettent-ils leurs fonds ? Sontelles financées pour choisir de façons sélectives les structures au sein du Mfdc devant bénéficier des fonds ?

Une question d’autant plus légitime, selon le mouvement, qu’aujourd’hui le CTENAP ‘’est fort de dix groupes travaillant pour mettre fin aux violences sur le terrain et aller aux négociations avec l’Etat du Sénégal’’, selon Sény Badji qui a profité de l’occasion pour lancer un appel aux bailleurs de fonds. ‘’Le CTENAP attire l’attention de tous les bailleurs qui ont choisi d’aider la Casamance sur la nécessité de sortir de cette situation désastreuse et de veiller sur notre alerte’’.

Parlant de l’atelier de formation proprement dit, les indépendantistes ont exprimé leur satisfaction en ce sens qu’ils disent avoir acquis des outils nécessaires leur permettant de préparer les futures négociations avec l’Etat. Ils se sont félicités également de l’engagement de tous leurs frères qui ont pris part à cette formation de travailler ensemble et d’oeuvrer pour que l’ensemble du Mfdc signe des accords de paix avec l’Etat du Sénégal,relate le Témoin.

Assane SEYE-Senegal7