« Prodac-Gate »: La Jeunesse « Khalifiste » demande au procureur de s’autosaisir et se réserve le droit de porter plainte…

0

« L’affaire du Prodac est un nouvel épisode, en attendant d’autres dans la longue série des scandales financiers qui jalonnent la gouvernance mafieuse du régime de Macky Sall…« , peut-on lire dans une note de la Jeunesse nationale Khalifiste parvenue à senego. Les pro-Khalifa Sall sont revenus sur ce scandale qui a défrayé la chronique, depuis un certain temps, valant la démission de Mame Mbaye Niang.

« Cette affaire confirme que notre pays est gouverné depuis 2012 par une bande de malfaiteurs délinquants au col blanc qui se servent dans les ressources publiques très éprouvées avec les deux mains sans retenue…« , dénoncent les jeunes, pro du maire de Dakar, à travers un communiqué parvenu à senego.

Pour eux, l’affaire du Podac implique « un des responsables du régime et révèle une autre facette de ce ministre inculte et… En plus de nous infliger presque au quotidien le supplice de sa médiocrité intellectuelle à travers bévues, bourdes, balivernes, le voilà qui montre son vrai visage, employé dans des pratiques d’association de malfaiteurs, de détournement de deniers publics, d’escroquerie portant sur des deniers publics et de blanchiment de capitaux.

 C’est d’autant plus scandaleux que l’auteur principal bénéficie de la protection systématique que son mentor assure à ses proches impliqués dans la délinquance contre les ressources publiques« .

En tout état de cause,  la vraie fausse démission de ce protégé de Macky Sall, ne suffira à étouffer cette affaire et à désarmer tous les citoyens qui exigent que ce ministron soit traduit devant la justice ».

Aussi et compte tenu de la « gravité des faits de délinquance financière et de l’importance des sommes dérobées ainsi que de l’énorme préjudice subi par la jeunesse de notre pays« , la Jeunesse nationale « Khalifiste » exige le « limogeage immédiat du ministre braqueur à col blanc, auteur de la casse de la décennie et l’interdiction d’exercer toute responsabilité publique dans notre pays« .

Demandant ainsi au procureur de montrer, « une fois n’est pas coutume, qu’il peut être au service de la société, en ouvrant, sans délai une information judiciaire contre ce ministre et ses complices. Par ailleurs, nous exigeons l’audit de toutes les structures de financement des jeunes et des femmes qui sont de véritables niches de prévarication des ressources publiques« .

« Enfin, et afin que cette affaire ne soit pas mise sous le coude du baron, nous nous réservons le droit de porter plainte et de nous constituer partie civile au nom de toute la jeunesse sénégalaise« , conclut la Jeunesse nationale « Khalifiste ».

Senegal7 avec Senego (Djily Mbayang Mbaye)

Leave a comment