Accueil Actualités Programme alimentaire d’urgence : 60 mille ménages ciblés à Kolda

Programme alimentaire d’urgence : 60 mille ménages ciblés à Kolda

Près de 60. 000 ménages de la région de Kolda vont bénéficier des vivres que le gouvernement sénégalais a prévu d’offrir aux couches les plus vulnérables dans le cadre du programme de résilience économique et sociale qu’il a mis en place en riposte contre le Covid-19, a appris lundi l’APS.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a initié un programme d’aide alimentaire d’urgence doté d’une enveloppe de 69 milliards de francs CFA. Cette enveloppe, tirée du fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Coronavirus (FORCE COVID 19), est destinée à l’achat de 146 000 tonnes de denrées alimentaires au bénéfice d’un million de ménages éligibles.

L’opération de convoyage de ces vivres dans les régions a été lancé samedi par le chef de l’Etat.

« Dans la région de Kolda, il y a 59.950 ménages, dont 49.588 qui sont dans le registre [registre national unique] et 10.362 ménages pour l’extension’’, a précisé Ely Paul Biagui, coordonnateur régional de la délégation à la protection sociale et à la solidarité nationale pour la zone Sud.

Le registre national unique, mis en place par la Délégation générale à la solidarité nationale, se veut un outil de ciblage et de coordination.

A Kolda, M. Biagui a déclaré que les bénéficiaires ciblés dans le cadre de la distribution des vivres « auront entre autres des produits alimentaires composés d’huile, de savon, de riz, etc.’’.

Il a en outre indiqué que des comités chargés de veiller à la bonne gestion de la distribution ont été installés au niveau des quartiers des différentes communes. Les autorités administratives et les forces de défense et de sécurité sont chargées d’en assurer le suivi pour la transparence de l’opération.

Interrogé sur la sortie des artisans, notamment des mécaniciens et des menuisiers qui estiment être les « oubliés’’ de l’opération de distrbution des vivres, M. Biagui s’est voulu rassurant. « Qu’ils gardent leur calme’’, a-t-il lancé, espérant que le quota prévu dans le cadre d’une extension du nombre de ménages bénéficiaires, puisse résoudre le problème.

Dans la région, plusieurs familles commencent déjà à sentir l’impact de la pandémie. Les femmes chefs de ménages et les femmes agricultrices sont parmi les plus touchées, surtout à cause des perturbations qui affectent la commercialisation des produits maraîchers.

Une situation occasionnée par les mesures interdisant le transport interrégional et la fermeture des marchés hebdomadaires.

 

Senegal7 avec Aps

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments