Accueil Actualités Projet Sangomar: Modec commande des grues pour le flotteur Woodside

Projet Sangomar: Modec commande des grues pour le flotteur Woodside

Le spécialiste japonais des flotteurs Modec a commandé deux grues géantes pour un navire flottant de production, de stockage et de déchargement. Ce navire flottant est construit sur le chantier chinois Cosco Shipping Heavy Industry pour un déploiement sur le développement de Woodside à Sangomar au large du Sénégal.

Les deux grues à flèche en treillis relevable dédiées au projet Sangomar auront une capacité de levage de 30 tonnes métriques chacune. Sangomar est un projet clé du Sénégal, acteur pétrolier et gazier émergent, la nation ouest-africaine étant également en train de mettre en place un projet gazier géant dirigé par BP, à cheval sur la frontière maritime avec la Mauritanie.

Dans le cadre de cet accord, le fournisseur de solutions de levage basé en Autriche Palfinger Marine fournira deux grues à flèche à treillis relevable pour le FPSO, a déclaré Palfinger.

Les deux grues à flèche en treillis télescopique DKW1600 auront une capacité de levage maximale de 30 tonnes métriques et une portée maximale de 35 mètres.

Le FPSO Sangomar, qui sera livré en 2023, sera capable de traiter 100000 barils de pétrole brut, 130 millions de pieds cubes standard de gaz et 145000 barils d’injection d’eau.

Il aura une capacité de stockage minimale de 1,3 million de barils de pétrole brut.

Au début de cette année, Modec a attribué à Cosco un accord pour convertir le très grand transporteur de brut Astipalaia en FPSO Sangomar dans son usine de Dalian, dans la province du Liaoning, au nord-est de la Chine.

Le périmètre de travail couvrira l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction de la coque et des quartiers d’habitation du flotteur ainsi que l’intégration avec les topsides, que Modec a déjà attribué à Bomesc Offshore Engineering dans la ville de Tianjin, en Chine.

Le FPSO, qui sera une tourelle amarrée dans environ 780 mètres d’eau et conçu pour le chargement en tandem, sera conçu pour permettre l’intégration des phases de développement ultérieures de Sangomar, y compris l’exportation de gaz vers la côte et les futures liaisons sous-marines d’autre réservoirs et champs. Le programme de développement de la première phase nécessite un FPSO avec 23 puits sous-marins et une infrastructure sous marine de soutien.

Source: Upstream.com