L'Actualité en Temps Réel

Qatar 2022 / Angleterre – Sénégal : Les clés du match

C’est un duel dantesque qui attend les Lions du Sénégal, dimanche contre l’Angleterre en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Une rencontre que le Sénégal abordera dans la peau d’outsider, mais les arguments pour aller chercher cette qualification sont bien avec les champions d’Afrique.
Angleterre – Sénégal sera l’une des affiches des huitièmes de finale les plus alléchantes de cette 22e édition de la Coupe du monde. Les champions d’Afrique défieront les vice-champions d’Europe, dimanche au stade Al Bayt, à 19H Gmt pour s’offrir une place en ¼ de finale. Mais avant cette rencontre cruciale pour Aliou Cissé et ses hommes, faisons un tour sur ce qui devraient être les clés du match pour les Lions.
Les 2 atouts majeurs des Anglais

La percussion sur les ailes
Avec des joueurs de vitesse et de qualité technique, l’Angleterre crée souvent le danger depuis ses ailes. Que ça soit avec le duo Saka-Sterling ou Rashford-Foden, les hommes de Southgate ont de quoi faire mal à leurs adversaires. D’ailleurs, sur le croquis ci-dessous, on voit nettement la préférence des Three Lions à jouer sur les côtés. La majeure partie de leurs séquences de jeu passent par les côtés sur l’ensemble de leurs trois matchs de groupe à l’image de leur rencontre victorieuse contre l’Iran. Cette option de dynamiter leurs phases offensives par les ailes, est peut-être due du fait que les Anglais disposent de joueurs de vitesse tels que Raheem Sterling et Marcus Rashford pour ne citer que ceux-là. Encore au-delà des excentrés, l’équipe de Southgate possède des latéraux à la patte redoutable comme Shaw ou Kieran Trippier.

Mais en face, Aliou Cissé et ses hommes disposent d’arguments de riposte sur les ailes. Depuis son entrée dans le onze de Cissé lors du premier match, Ismaïl Jakobs s’est montré jusque-là très robuste sur son côté gauche. Se montrant intraitable face à ses vis-à-vis, le monégasque dispose d’éléments de riposte pour maîtriser ou Foden ou Saka qui devraient jouer sur son aile. De l’autre côté, Sabaly multiplie les copies correctes en sélection et s’affiche en monstre physique face à ses adversaires directs. Le défenseur du Bétis est doté d’une intelligence de jeu qui devrait neutraliser soit Rashford soit Sterling ou encore Grealish. Le Sénégal a montré, jusque-là dans la compétition, assez de maîtrise pour contenir les assauts anglais depuis ses flancs.

L’entrejeu, la plaque tournante des Three Lions
Tout le jeu anglais prend source de son milieu de terrain. Composé du trio Rice-Bellingham-Henderson ou Mount, l’entrejeu des Anglais est la cuisine de l’équipe de Southgate. Toutes les phases offensives de l’Angleterre partent de l’orientation de jeu de Declan Rice (89% de passes réussies dans la moitié adverse/match). Le joueur de West Ham est la plaque tournante de son équipe et se charge de donner le tempo du jeu aux côtés de Bellingham. Le duo anglais est impliqué dans presque toutes les offensives anglaises durant les trois matchs de groupe. Doté d’une puissance athlétique et d’une justesse technique pouvant être redoutable à l’adversaire, le milieu des Three lions est très prompt à mettre sur orbite ses ailiers. Des projections rapides ou des sorties de balles furtives, l’équipe anglaise sait en user face à une opposition.

Du coup, la première ligne de pressing des Lions devra reprendre le travail exceptionnel qu’elle a réussi lors des trois premiers matchs de ce mondial. C’est-à-dire aller chercher le milieu anglais dès leur zone de préparation (Rice-Stones-Maguire). Un pressing qu’effectuait Gana Gueye mais que le troisième milieu de terrain (Pape Matar Sarr, Krépin ou Iliman) pourrait reproduire dans cette opposition. Qui plus est, les Lions ont déjà démontré dans ses trois premières rencontres qu’ils ont de quoi répondre à l’intensité et l’impact physique de leurs adversaires. Pour contrer le milieu de terrain des Anglais, Aliou Cissé devrait miser sur le trio Nampalys-Pathé Ciss-Pape Matar Sarr. Un entrejeu hybride et capable d’allier intensité et maîtrise technique : nécessaire pour jouer le vice-champion d’Europe.

Les points faibles des Three lions

La lourdeur de l’arrière-garde
Rarement mise en difficulté du fait de la possession de balle constante, l’arrière-garde anglaise est pourtant loin d’être imprenable. L’axe central et la première ligne médiane souffre d’une lourdeur qui pourrait profiter aux Lions. La paire Maguire-Stones monte souvent très haut et se retrouve constamment en difficulté lors des phases de contre de l’adversaire. Ecartés sur les côtés pour élargir le jeu, les milieux anglais accusent souvent un retard pour couvrir la charnière centrale. Ce qui rend la partie axiale des Three Lions vulnérable (38% e duels gagnés par le milieu axial Rice).

Face à cela, les Lions pourrait mettre en place un dispositif prêt à attaquer dangereusement par l’axe avec de la vivacité et de la précision. Pour ce faire, il faudrait mettre dans ce secteur de jeu un joueur de percussion comme Pape Matar ou Iliman. L’un ou l’autre est doté de capacités à faire mal aux Anglais et bonifier les attaquants sénégalais. Nécessairement, le milieu des Lions devrait disposer d’une vivacité et d’une justesse technique. Encore pour profiter de cette faille des Anglais, le trio Nampalys-Pathé-PMS semble le plus à même de répondre aux attentes.

Le milieu ne gagne pas de duels aériens
C’est un autre secteur de jeu dans lequel, les Anglais pèchent. Sur l’ensemble des trois matchs de groupe joués, le milieu anglais ne gagne pas ses duels aériens. Les deux milieux ayant démarré les trois matchs de groupe (Bellingham-Rice) restent sur 33% de duels aériens gagnés. Seul Jordan Henderson qui a joué les deux derniers matchs excelle dans ce domaine. Le capitaine des Reds gagne 67% de ses duels aériens, pourtant, il n’est que le milieu droit.

En face, Pathé Ciss a gagné 100% de ses duels aériens lors de ses deux apparitions dans ce mondial. Encore, même s’il sera absent lors de cette rencontre, Idrissa Gueye reste sur 40% de duels aériens. Comme quoi, les Sénégalais font mieux que les Anglais dans ce secteur de jeu. De quoi donner des idées de transition aux Lions. Associé à la lourdeur des défenseurs anglais, procéder par des balles aériennes avec la vitesse d’Ismaïla Sarr ou de Boulaye Dia pourrait être une clé face aux Three Lions.

 

A LIRE AUSSI  : (VIDÉO) MONDIAL 2022: LES SÉNÉGALAIS TRÈS CONFIANT 24H DU MATCH CONTRE CRUCIAL CONTRE L’ANGLETERRE EN HUITIÈMES DE FINALE

wiwsport avec Senegal7