L'Actualité en Temps Réel

Quand ça chauffait : Le PM Dionne montait au créneau pour défendre le Macky

0

Quand ça chauffait, c’est Dionne qui  montait au créneau  pour prêter main forte à ses ministres. Et quand  l’opposition  attaquait le Chef de l’Etat,sa riposte devenait imparable. Du coup, les Sénégalais ne pouvaient comprendre la suppression de son poste de PM. Si le Président Sall décide aujourd’hui de le reconduire, c’est parce qu’il aura compris qu’il ne sert à rien de porter le monde sur ses épaules. Et qu’on finira toujours par s’en défaire au risque de s’exposer.

Le Premier ministre Boune Abdallah Dionne est un Expert international en Administration publique. Pétri d’expérience en raison de son cursus exemplaire  et du Plan Sénégal Emergent (Pse) qu’il  avait piloté bien avant sa consécration à la tête de la primature, Dionne est a la limite défini comme un  technocrate fait.

En étant Premier ministre, il remplissait sa mission sans avoir une once de prétention politique. Seulement  le poste de PM est  sujet à caution en raison surtout de sa dimension politique. Ce poste est un véritable fusible sous nos cieux.

En général, il ne dure que le temps d’une rose, dit-on souvent.  C’est une station gouvernementale mais aussi un poste éminemment politique. Evidemment, tous les Pm ne sont pas forcément politiques mais pour la plupart, ils le demeurent. Sous Wade, cinq Pm ont défilé.

Il s’agit respectivement de Moustapha Niass, Mame Madior Boy, Idrissa Seck, Macky Sall et Souleymane N’déné N’diaye. Macky a égrené déjà trois Pm. Il s’agit  d’Abdoul Mbaye, Mimi Toure et Boune Abdallah Dione avant qu’il ne décide de mettre fin à ce poste très stratégique.

Ce qui laisse penser que la station  de Pm est sujette à caution. On a tout comme l’impression que sa précarité tient surtout à sa proximité avec le président de la République. Pour Dionne défini comme un technocrate fait, il prêtait main forte à ces ministres et restait loyal vis-à-vis du chef de l’Etat.

Il est arrivé à éteindre plusieurs « foyers de tensions » sur le plan national quand il était en fonction. Mais sur le plan politique, Dionne avait toujours adopté une   neutralité payante qui ne l’exposait guère aux affres des politiciens véreux de son propre camp qui pouvaient à tout moment le mettre en mal avec son chef.

Il s’acquittait brillamment de son poste de chef de gouvernement tout en attendant de Macky des « ordres politiques »à exécuter et qui font de lui  un second maitrisable. Dionne collait donc bien à son poste. Aujourd’hui, si le Président Sall décide de le reconduire comme notre source nous l’indique, il n’aura pas à se plaindre car ces derniers temps ,son éminence s’est trop exposé.

Et cela nuit pernicieusement à sa réputation politique. Et dans la vie, quand on porte le monde sur ses épaules, on finira par s’en défaire. L’essentiel étant de faire confiance aux autres sans se détourner de ses propres prérogatives. Le Chef ne peut tout convoyer à sa guise.

Assane SEYE-Senegal7

 

laissez un commentaire